6 Anecdotes sur la main de Fatma ou Khamssa !

0 471

En Tunisie, chez les musulmans comme chez les juifs, la main de Fatma ou khamsa a toujours été présente, voici les choses à savoir sur ce symbole :

La Khamssa est un symbole de protection dans la communauté musulmane et arabe:

Elle représente une sorte de « main de Dieu ». Certains associent le signe des cinq doigts aux cinq piliers de l’islam pour les sunnites ou aux cinq du manteau (Ahl al-Kisa) pour les chiites, et l’appellent aussi « main de Dieu ».
Dans les Pays Arabes le symbole de la Khamsa est très connu. On le voit peint sur les façades et les portes des maisons. On le porte comme insigne, comme parure, comme bijoux.

La Khamssa est un symbole de protection qui date depuis le temps où Moïse se trouvait en Egypte:

C’est en rapport avec l’histoire des dix plaies qui ont frappé l’Égypte et les égyptiens. En effet dans l’Exode, chapitre 12 les versets 3 et 4 :

 » Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison. Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger« .

Au  verset 7 :

« On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera« 

Moise ordonna  à ses hommes de tremper les mains dans le seau plein de sang et de les appliquer au-dessus des portes des maisons juives, ce qui rendait la tâche plus facile, laissant ainsi l’empreinte des cinq doigts. Les Égyptiens se sont finalement rendu compte que les maisons juives portaient le signe de la main (Khamsa) avec du sang.  Car  L’Eternel Dieu  avait reconnu le sang  de l’agneau sur les maisons juifs, et avaient frappé les maisons Egyptiennes, qui ne portaient pas ce signe.
Les Égyptiens avaient saisi, que ce symbole avait sauvé les Juifs. Depuis ils ont adopté aussi le signe de la main comme l’avaient fait leurs voisins juifs.

luxor-gourna-138

La tradition de l’Aïd

Il existe une tradition, le jour de l’Aid el Kebir, qui est de marquer les portes des maisons avec des empruntes de main faites avec le sang du mouton égorgé pour l’occasion. Cette tradition est donc reliée à la période de Moise et épargne contre la mort, selon cette légende.

Khomsa

La légende de Fatma:

La légende dit que Fatma vivait avec son père, le prophète Mohamed, son mari Ali et ses deux enfants Hassen Et Hussein.
Tous se réunirent sous le même drap et Fatima se joignit à eux. Mohamed leva la main droite et fit une prière. Alors l’archange apparut et dit : Dieu veut vous libérer de votre souillure et ainsi vous purifier, et l’archange Gabriel se joignit à eux sous ce même drap.

La symbolique des phalanges:

Chaque main comporte 14 phalanges. Multiplié par deux, cela donne 28, nombre qui correspondrait aux 28 lettres de l’alphabet arabe ou hébreu. Dans l’alphabet Arabe, il existe deux groupes de lettres : les lettres solaires, et les lettres lunaires. Cela fait donc 14 phalanges « solaires », à droite, ou encore au sud, du coté du jour, et 14 phalanges « lunaires » à gauche, ou encore au nord, du coté de la nuit. Le nord est en effet associé à la nuit, et le sud associé au jour.

Un mot de protection utilisé dans les paroles de tous les jours: 

Comme étant un fort symbole de protection, le mot khamsa est utilisé dans le langage courant pour éloigner du  mauvais œil comme « Khamssa w Khmiss 3likom, Allah yahfadhkom, Houta w khomssa w garn ghzala »

 

T.Y

 

Vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Commentaires

Loading...