Histoires et Significations derrière les noms des rues du vieux Tunis

0 1 774

Avant 1885, les rues de la Médina de Tunis ne portaient aucun nom, n’avaient pas de panneaux de signalisation, ni chiffres pour s’y retrouver, elles étaient juste nommées verbalement par les habitants de la ville. 

Ce n’est qu’en 1885, après les décret du Bey relatifs à la réorganisation de la Municipalité de Tunis qu’une décision a été prise par le directeur des travaux concernant la désignation des rues. 

L’origine des noms de ces rues peuvent être regroupés en dix groupes :

1- Noms d’origine topographique

Image associée

La principale voie urbaine de Tunis était centrée autour de Bab Suweika et Bab El Jazira en passant par Sidi Mehrez, Souk El Hout, Souk El Qarna, Sidi Saber et El Sabbaghin.

Au fil du temps, le « mur »  de la vieille ville s’est effondré en ruines et a complètement disparu. La municipalité de Tunis a ensuite établi une rue périphérique autour de la ville, dont beaucoup ont pris de nouveaux noms. Cependant la seconde parti du mur ne s’est pas effondrée, elle a été démolie en 1959 et elle s’étendait de Bab El Khadra jusq’uà Bab Al Karjani en passant par la Kasbah.  

2- Noms d’origine botanique

L’expansion de l’urbanisation dans la vieille ville jusqu’aux  terres agricoles, a jouée un rôle déterminant dans la nomination des rues. Cependant le nom de la mosquée Zitouna n’a pas été choisi à cause de la présence d’un grand olivier au centre de la ville comme quelques personnes le penseny mais parce que la mosquée a été édifiée sur l’emplacement d’un ancien couvent byzantin du nom de sainte Olive que les conquérants arabes on traduit par Zitouna.

Mais il existe des rues portant le nom d’arbres fruitiers tel que Rue El Khoukh ou encore Rue Ellaymoun  mais aussi ceux dont le nom s’est inspiré de fleurs tel que Rue El Machmoum ou encore la rue El Yasmine. 

3- Noms d’origine animale 

Résultat de recherche d'images pour "la médina de tunis ruelle"

Si la ville de Tunis et plusieurs autres villes ont été témoins d’une interdiction d’élevage d’animaux dans les zones urbaines, c’était différent pour les grandes banlieues de la ville où es les animaux des charretiers (mulets et chevaux qui tiraient les charrettes des marchands ambulant ect )vivaient dans des écuries en forme de cour intérieure dans les maisons. Mais en 1901, une interdiction d’élevage a été annoncée dans toutes les zones urbaines et les banlieues de la ville de Tunis.

Cependant, les termes de désignation des rues ont conservé les noms de nombreux animaux comme Najh El Jmal ou encore Zanket Lahsan.

4-Noms d’origine alimentaire 

Image associée

Les préoccupations alimentaires des habitants de la ville de Tunis ont aidé à la désignation des rues et ruelles que ce soit en prenant compte  la présence de marchands de denrées alimentaires ou de fabricants spécialisés
dans la confection de tel ou tel aliment. Dans ce cadre on peut désigner Nahj el Khobz ou encore Nahj el Smid. 

De plus de nombreux noms tirent leur origine d’ustensiles de cuisine tels que Nahj El Mahres, Nahj El Ebrik ou encore Nahj el Kasbah.

5- Noms d’origine professionnelle 

Résultat de recherche d'images pour "la médina de tunis ruelle"

Les noms des commerçants et des professions occupent une grande partie des désignations de rues dans la ville, ce qui indique l’importance des métiers dans la vie sociale de la ville de Tunis.

Les artisans et commerçants tunisiens étaient organisés en structures dans des marchés autour de la Grande Mosquée. À cet égard, nous pouvons mentionner certains marchés tels que Souk Al-Attarin et Souk Bashkamiya.

De plus, il existe plusieurs noms qui prennent en compte l’endroit où un artisan ou un ouvrier était établi et on peut citer ici  Zanket el Tarzi ou Zanket El Baweb.

6- Noms d’origine ethnique

Résultat de recherche d'images pour "la médina de tunis ruelle"

Beaucoup de rues dans la ville portent le nom d’une personne d’origine arabe appartennant généralement à une famille connue  qui possède une propriété mythique tel que la Rue Abassi, Rue Abdallah et Zanket Khouja .

7-Noms d’origine familiale 

La population de Tunis a été caractérisée par une diversité sociale et les habitants étaient divisés en deux catégories  » El Baldeya » et les ‘Brayneya« . Pour honorer « El Baldeya » quelques ruelles en porter leur nom tel que Zanket La3reb ou encore Nahj El Chourafa qui était parait-il des descendants du prophète. 

8- Noms d’origine islamique 

Image associée

La propagation de l’Islam a fortement influencée le caractère architectural de la ville de Tunis : rues et ruelles imbriquées et maisons à toits et coins avec dômes et minarets s’étendant vers le ciel, qui confèrent à la ville et à ses environs un caractère islamique évident. Mais cette influence va-au-delà de l’architecture puisque plusieurs rues et ruelles portent une connotation religieuse ou une référence à une figure musulmane tel que Rue Jammaa El Zitouna, Zanket Sid Mahrez ou Rue El Wali.

9- Rue d’origine folklorique

Résultat de recherche d'images pour "rue de medina de tunis"

Plusieurs noms sont inspirés d’événements folkloriques ou liés à des croyances populaires et d’autres noms semblent très étranges et inexplicables, on peut cité ainsi Nahj El Kenz ou encore Zanket El Ghoul

10- Noms d’origine française

Image associée

Les noms d’origine françaises sont entrés dans la désignation des noms de le vieille ville de Tunis grâce à la présence d’une petite communauté française dans la Médina.

Les autres noms de rues d’origine française que l’on rencontre dans la Médina et ses faubourgs sont postérieurs à 1881 comme : Rue Devoize qui rappelle le nom d’un Consul général de France, rue du Tribunal, la rue Catherine du nom d’une dame qui tenait un bar.

 

Si vous tenez à encore plus approfondir vos connaissances , WePostMag vous propose le livre d’Arthur Pellegrin  » Le vieux Tunis. Les noms de rues de la ville arabe. Etude de toponymie urbaine »

 

 

 

 

© Nour Kaouech

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires
Loading...