Jeudi ça, Jeudi rien n°12

0 58

Wepostiennes wepostiens bonjour!

Encore une fois j’ai bien failli vous oublier aujourd’hui, heureusement que ma patronne bien vaillante me l’a rappelé pendant que je me restaurais en sirotant un bon breuvage dont je tairai la marque pour ne pas faire de pub à un brasseur allemand, tout en écoutant sans écouter les conversations des tables voisines vu que je déjeunais en paix, comme disait Stéphane qui m’est cher.

À la table juste en face de moi, cinq jeunes femmes, parlent boulot, parlent mecs, et surtout à ma grande stupeur, parlent aussi politique!!

Hé oui! Contrairement à ce qui se dit dans les articles du genre « ce dont parlent les tunisiennes entre elles » ou « dix sujets de conversation entre femmes » ou encore « ce que vous cachent vos femmes », les femmes en face de moi en ce moment même parlent aussi politique!

Sincèrement, en les voyant s’attabler juste en face de moi, je me suis dit un court instant que j’allais encore avoir droit à des conversations du genre cosmétique, cuisine, shopping, chiffon, ou je ne sais quel autre sujet qui pourrait paraître futile pour nous les hommes! Hé ben non! les femmes parlent aussi politique, et d’après ce que j’entends à l’instant elles ne sont pas toutes fans de l’homme politique, dont je tairai aussi le nom, que l’on compare à George Clooney et que certains accusent de séducteur invétéré.

À ma droite par contre, deux couples parlent de tout autre chose, ces jeunes gens planifient leur week-end! Pour vous résumer la conversation, les filles veulent un programme romantique loin de la capitale, séjour dans une maison d’hôtes ou à l’hôtel, spa, dîners, farniente, s’étant même organisées pour laisser les enfants chez belle maman, les deux hommes par contre essaient de leur vendre un barbecue le dimanche à la maison en ventant les avantages d’être chez soi sans surprises ou arnaque en tout genre, le « jaw » du méchoui en occultant en bon gentlemen bien-sûr l’aspect plus économique de la chose…

Plus loin au comptoir, un mec seul, parle depuis un moment au barman, mais je n’arrive pas à décrypter ce qu’il raconte en faisant de grands gestes avec ses bras, j’essaie de l’imaginer lui parlant de fusion nucléaire ou de la confirmation de la théorie du boson de Higgs vu les grands yeux de merlan frit que fait le barman. Mais je sais au fond de moi qu’il y autant de chance que ce soit vrai que celle que j’ai de décrocher l’euro million en jouant une fois par an.

Voilà, c’était là un bref aperçu du vécu dans un restaurant bar de la capitale, où je me ressource assez souvent avant de venir vous polluer les yeux avec ma chronique à laquelle je deviens accro.

Vous l’avez sans doute compris! Méfiez-vous la prochaine fois si vous me croisez seul, je risque de tendre l’oreille et dévoiler au grand jour vos secrets! Enfin, je dis ça, je dis rien ! À jeudi prochain!

Sami Baccouche

Commentaires
Loading...