La XIIe édition du Doc A Tunis commence avec du lourd en proposant Southern Belle

0 71

Le 12ème édition du Festival International de Films Documentaires, Doc à Tunis animera la scène cinématographique du 25 au 29 avril. Le bal commence aujourd’hui à 18h30 à la salle du 4ème art avec le film Nicolas Peduzzi, Southern Belle

Une habitude désormais vieille des programmateurs, le menu est alléchant dans les trois salles partenaires du festival qui sont le 4ème art, l’Institut français de Tunis (IFT) et la Cité de la Culture. Le documentaire franco-américain Souther Belle, qui est quasiment en sortie internationale simultanée, a déjà séduit les critiques et les jurys des festival auxquels il a pris part.

YotuWP: An issue happend when getting the videos, please check your connection and refresh page again .

Synopsis

La beauté sudiste du titre, c’est Taelor Ranzau, 26 ans, née à Houston, Texas, fille unique d’un champion de base-ball qui a fait fortune dans les affaires avant de décéder lorsque sa gamine n’a encore que 15 ans. Pour son premier long-métrage, Nicolas Peduzzi ne se contente pas de faire le portrait de cette « beauté », personnage fantasque, agité, perdu en somme, mais nous fait entrer avec elle dans un monde halluciné où l’on chasse la nuit, où l’on se gargarise de menaces, où l’on se déchire. En bref, le white trash, mais de la haute, avec ce que l’argent autorise comme tristes délires, comme imaginaires appauvris, comme drames familiaux tout juste pathétiques. Nous voilà donc, portés par une caméra incroyablement proche des êtres et des situations, en plein théâtre, à la manière de coulisses d’une méchante série télé, où les clichés les plus attendus sont portés aux extrêmes. Portrait d’une Amérique blanche contemporaine, dont on ne soupçonnait pas à quel point sa déroute avait atteint la moindre terminaison nerveuse. (FIDMarseille)

Commentaires
Loading...