Now Reading
Découvrez l’histoire de la “Zlabia” , une erreur en cuisine qui fait notre bonheur !

Découvrez l’histoire de la “Zlabia” , une erreur en cuisine qui fait notre bonheur !

Indétrônable, la Zlabia est l’une des douceurs les plus prisées du mois du Ramadan. Qu’elle soit longue, ronde ou en bâtonnets, ce gâteau/confiserie garnit immanquablement les soirées ramadanesques. Mais si son origine est méconnue, la Zlabia garde ses mystères s’entourant de légendes aussi originales que farfelues.

Certains renvoient son origine à l’Andalousie, d’autre à l’Iran ou au pays du Chem ; la Syrie. Selon la tradition orale des grands-mères tunisiennes, la Zlabia viendrait de l’Age d’or de l’Islam de l’Andalus (Grenade) quand un grand roi de l’époque demanda à ses chefs cuisiniers un gâteau différent, riche et délicieux, qui serait dégusté lors de la rupture du jeûne pendant le Ramadan.

Les cuisiniers se mirent au travail et lorsqu’ils finirent, fiers de leur nouvelle recette, ils s’empressèrent de faire goûter au roi ce magnifique gâteau «sans nom». Le coucher du soleil approchant, les cuisiniers ne voulant pas arriver en retard au palais royal pour la rupture du jeûne, se mirent à courir avec les plateaux de ce gâteau posés sur leurs têtes. Quand soudain, l’un d’eux glissa avec le plateau le plus garni, il se mit alors à crier : «Ya rabi, zelabia, zelabia, zelabia…», ce qui approximativement signifie : «Ô mon Dieu, il (le plateau de gâteau) a chuté (ou a glissé)». Arrivés au palais, le roi, conquis par la douceur et la délicatesse de ce gâteau, mais également pris par un grand fou-rire, baptisa ce gâteau Zlabia.

Une autre version suggère qu’un fameux pâtissier andalous avait raté sa pâte à gâteau, devenue trop liquide et dit alors la phrase, qui serait au futur à l’origine du nom de cette gourmandise : « Zella Bia » qui signifie « je l’ai raté ».

Souvent dégustée avec un bon thé à la menthe ou aux clous de girofle, la Zlabia est préparée selon un procédé artisanal : la pâte liquide servant à sa confection est aspergée de miel et plongée dans un fût où elle repose pendant 24 heures.

L’entonnoir servant à faire couler la pâte dans l’huile de friture est confectionné par un forgeron du coin aux mensurations de la main de son propriétaire afin que ce dernier le manie avec dextérité pour obtenir des Zlabia de différentes formes. Elle est souvent de couleur jaune-marron et parfois rouge ! Une variante de la Zlabia est appelée Mkharak, préparée spécialement à Béja avec un pic spectaculaire de consommation durant le mois du Ramadan.

Le fameux gâteau est aussi préparé dans la Libye, le Zanzibar et le moyen orient. En Inde, il existe sous le nom Julapi ou Zulbia.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top