Le 8 avril 1938, le discours de Ali Belhouane devant la résidence générale de France

0 127

Le militant et homme politique Ali Belhouane علي البلهوان né le 13 avril 1909 à Tunis et décédé le 11 mai 1958, a marqué l’histoire du mouvement national en menant la manifestation du 8 avril 1938 devant la résidence générale de France.

De Halfaouine et du centre de la Médina, ils auraient été 80.000 tunisois, soit le cinquième des habitants de la capitale à cette date, à se rassembler autour de deux grandes figures emblématiques de la jeunesse militante tunisienne : Ali Belhouane et Mongi Slim.

Devant la  résidence générale de France, le plus jeune des deux leaders a prononcé un discours mémorable dont voici les grandes lignes selon Chérifa Lakoua sa petite-nièce :

Nous sommes venus en ce jour pour montrer notre force, la puissante force de la jeunesse qui va détruire et vaincre les structures coloniales avec ses atrocités. Nous sommes réunis en ce jour pour montrer notre force devant cet impuissant – en montrant la résidence générale de France – A tous ceux qui croient en la cause Tunisienne, à tous ceux qui croient en un parlement Tunisien, le parlement tunisien ne peut se créer que sur les corps de nos martyrs et ne peut se construire qu’avec les bras des jeunes ! 

Luttez au nom de Dieu, si vous vous trouvez devant l’armée française ou la gendarmerie, disséminez les dans le désert et faites en ce que vous voulez, vous êtes les propriétaires de cette nation et ce sont eux les étrangers dans votre pays ! … le gouvernement colonial nous a interdit de lever notre drapeau, et voilà qu’on le lève dans cette place malgré lui ! Il a interdit toute manifestation et voila que nous manifestons et que nous remplissons les avenues avec des femmes, des hommes et des enfants qui crient des slogans et sont pleins d’enthousiasme
Commentaires
Loading...