Now Reading
Le Tunisien et la peur de l’engagement : les signes qui ne trompent pas

Nous avons toutes eu affaire à un phobique de l’engagement. Mais ce n’est pas toujours évident de les reconnaïtre. Pour ce faire, voici les cinq signes qui ne trompent pas.0

1- Il vit dans le déni.
Pour alimenter son refus de voir la réalité en face, il passera des heures à se justifier avec des répliques du genre « on est bien comme ça » ou « pourquoi se compliquer la vie » et le fameux « ken famma haja, ta tji betbi3etha : cela se fera tout seul »

via GIPHY

2- Le fameux : Je t’aime, moi non ou plus clairement le « lé nhebek, la nosber 3lik : je ne t’aime pas mais je ne vivrai pas sans toi »
Pour lui, vous ne vous mettrez pas ensemble, mais arrêter de vous voir ou vous laisser vivre votre vie de votre côté est inenvisageable ! Une situation bien compliquée, car on ne sait jamais sur quel pied danser !

via GIPHY

3- Dans sa vision, vouloir s’engager rime avec « Marions-nous de suite, ayons 3 enfants que l’on appellera Riri, Fifi et Loulou et viens vivre avec toute ma famille ».
Lui expliquer que non, là n’est pas le propos, est une perte de temps, car il est le Tunisien, le MAAALE par excellence et qu’il a de ce fait, toujours raison.

via GIPHY

4- « Et puis s’engager, pourquoi faire ? Sortir ensemble, se disputer, se quitter… Non, je ne veux pas te perdre, alors je te propose mon amitié, au moins elle est éternelle et sûre »
Pour ne pas heurter la sensibilité de nos chères lectrices (et lecteurs) la rédactrice s’abstiendra de tous commentaires…

via GIPHY

5- « …Je ne suis pas stable… Je vais te faire souffrir… tu mérites mieux… » Ou tout l’art de rompre avec quelqu’un sans même sortir avec !

via GIPHY

Bonus :
« Et puis de toute façon, je ne sors avec personnes… »
Elle est pas belle la vie !

via GIPHY

M.Kh

What's Your Reaction?
We laugh
0
We Like
0
We love
0
We smile
0

© 2019 Wepost Magazine. All Rights Reserved. Made with Love by WEBI

Scroll To Top