Les scènes bibliques dans les carreaux de terre cuite en Tunisie

0 123

Les carreaux de terre cuite de l’époque byzantine (6ème– 7ème siècles) constituent un matériel archéologique caractéristique de la Tunisie. Leur présence pendant les fouilles indiquent la présence d’un édifice chrétien ou d’un atelier de potier. Voici un texte de Zaher Kammoun, un amoureux du patrimoine.

Plusieurs motifs et thèmes sont évoqués dans les carreaux byzantins comme des sujets païens, cynégétiques, animaliers (cerfs, lions, paons, aigles), floraux et géométriques.

Mais aussi on trouve les thèmes hagiographiques (la Vierge et l’enfant Jésus, Saint Théodore à cheval transperçant le serpent) et bibliques (ancien et nouveau Testament, le sacrifice d’Abraham, Adam et Eve dans le paradis terrestre, Daniel dans la fosse des lions, Jonas vomis par la baleine, Elie enlevé au ciel par un quadrige, le christ remettant les clés à Saint Pierre)…

Voila quelques scènes bibliques détaillées :

Adam et Eve

 

Adam et Ève sont des personnages bibliques de La Genèse.

Le sacrifice d’Abraham

On note la présence d’Abraham et son fils Isaac, un bélier, une petite main divine et un autel.

Le deuxième carreau représente Abraham debout en face, il tient Isaac, agenouillé, par les cheveux. Sa main droite tenant un long couteau. Au dessus d’Isaac, un bélier de profil gauche au dessus duquel apparaît la main du dieu. Dans l’angle droit, en bas, un autel carré par ou s’échappe un feu indiqué par de simples reliefs. Le champ décoré est encadré par deux colonnes et deux bourrelets. Le carreau porte une inscription en relief: ABRAM et ISAC.

Daniel dans la fosse aux lions

Daniel dans la fosse aux lions fait référence à deux épisodes de la Bible relatés dans le Livre de Daniel. Selon le récit biblique, Daniel fut jeté aux lions par deux fois. La première fois par Darius II pour un jour et la deuxième fois, quelques années plus tard, par Cyrus le Jeune, pendant une semaine. Dans les deux cas, il sort de l’épreuve indemne.

Le miracle du Christ

La multiplication du pain et des poissons.

Le miracle de l’aveugle

 

L’aveugle de Bethsaïde est un personnage du Nouveau Testament, mentionné seulement dans l’évangile selon Marc. Il apparaît dans Marc 8:22-26.

Selon cet évangile, quand Jésus arriva à Bethsaïde, une ville de Galilée, il lui fut demandé de guérir un aveugle. Jésus conduisit l’homme hors de la ville, lui imposa les mains et mit de la salive sur ses yeux. L’aveugle indiqua alors à Jésus : « j’aperçois les gens, c’est comme si c’était des arbres que je les vois marcher ». Jésus lui passa une nouvelle fois les mains sur les yeux et la vue de l’homme fut entièrement rétablie. Il lui ordonna ensuite de ne pas rentrer au village.

Le Christ et la Samaritaine

Dans le Nouveau Testament, seul le texte de Jean (IV, 1-30) raconte l’épisode de la rencontre de Jésus et de la Samaritaine. Selon la tradition du christianisme orthodoxe, cette femme est nommée Photine la Samaritaine.

Comme, se reposant près d’un puits, Jésus lui demande à boire, la Samaritaine s’étonne qu’il ose, lui, un Juif, lui demander de l’eau : les Juifs méprisaient les Samaritains et ne leur adressaient pas la parole. Jésus lui répond que l’eau qu’elle puise n’étanche pas la soif, mais que l’eau vive qu’il donne devient jaillissante et que quiconque en boit n’aura plus jamais soif.

Par Zaher Kammoun.

Commentaires
Loading...