Now Reading
Les tunisiens, l’argent, le sexe et le mariage

Les tunisiens, l’argent, le sexe et le mariage

Les tunisiens ont une fausse idée du mariage. Il est rare que la théorie du mariage qu’ils avaient en tête corresponde à la réalité. C’est sûrement pour cette raison que la Tunisie occupe actuellement le quatrième rang mondial du taux de divorce le plus élevé. Un mariage sur quatre en Tunisie finit par un divorce. Mais pourquoi se marie-t-on alors ? Qu’est ce qui nous y pousse et quels sont les problèmes que l’on rencontre ? Wepost vous éclairci et cite les erreurs à ne pas faire avant ou pendant le mariage :

1. Etre davantage focalisé sur son compte en banque que sur son caractère

Aujourd’hui, le mariage par amour est en train de disparaître au profit des unions par intérêt. Beaucoup de filles, avant de s’engager dans un mariage, prennent le soin de s’assurer que le futur époux vit dans l’opulence avec toutes les commodités requises. “3andou dar fi Gammarth”, “3andou Mercedes jdida”, “3andou khedma behia” c’est le minimum requis par la plupart des filles pour accepter de s’unir avec ces derniers. Mais est ce vraiment le bon choix ? Si un jour cet homme se retrouvait sans le sous ? Qu’adviendrait-il du mariage ?

2. Chercher la relation comme un moyen de s’évader de ses problèmes personnels et d’une solitude insupportable

Si vous êtes malheureux en étant célibataire, vous serez probablement malheureux une fois marié(e). En effet, le mariage ne règle pas par lui-même les problèmes personnels, psychologiques ou affectifs. Il risque même de les exacerber.
Les jeunes voient dans le mariage une solution au manque d’indépendance imposé par leur famille, ils échappent ainsi à l’autorité du père. Le poids des traditions sociales reste énorme. De ce fait, les jeunes veulent se marier au plus vite.

3. Se marier avec une personne en espérant la/le changer

C’est l’erreur classique. N’épousez jamais un potentiel. La règle d’or est que si vous ne pouvez pas être heureux avec cette personne telle qu’elle est maintenant, ne l’épousez pas.  Vous pouvez vous attendre à ce que votre conjoint(e) change après le mariage… En pire ! Donc, dès qu’il s’agit des habitudes qui tiennent à l’esprit, au caractère, à l’hygiène, à la facilité de communication d’une personne, demandez-vous sérieusement si vous pouvez les supporter telles qu’elles sont maintenant.

4. Tomber amoureux est facile, mais le rester est un défi.

 Alors qu’au début de votre relation vous aviez toujours quelque chose à vous raconter, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. Les tunisiens ne prennent pas de cours sur le mariage, il n’y connaissent rien, ils ne parle pas aux couples mariés et évitent les histoires des divorcés. Ils ne prennent pas le temps d’apprendre des erreurs des autres et n’écoutent pas le conseil des aînés. Si on veut qu’une union réussisse, il faut dialoguer, et au lieu de se séparer lorsque ça ne va plus, il est préférable d’en parler et de trouver ensemble des solutions. Car elles existent, ça demande juste un peu de bonne volonté.

5. Le désir d’attention l’emporte sur le désir d’être aimé

Aujourd’hui, les médias sociaux ont donné à chacun la possibilité d’être célèbre. Une fille publie une photo, et des milliers d’étrangers vont “liker”. Elle porte moins de vêtements, et devinez quoi ? Énormément plus de “likes”. Quant aux garçons, on voit des photos sur  Facebook de gars vêtus de vêtements de marque, affichés dans les meilleurs boites avec des bouteilles de champagne alors que ces gens, que l’on connait personnellement, sont complètement fauchés. Mais ils ou elles dépeignent eux-mêmes autant de succès parce que, eh bien, ça leur plait. Et ils obtiennent une certaine satisfaction grâce aux gens qui aiment et commentent leurs statuts ou photos. La question à se poser aujourd’hui est : ces personnes vont elles être satisfaites de l’attention d’une seule personne à un moment de leur vie ?

6. Le sexe doit être réinventé au sein du couple

Ce n’est pas un scoop, le sexe est un ingrédient essentiel et indispensable au sein d’un couple heureux. Bien souvent, le temps qui passe pousse les couples dans une routine négative au quotidien. Sexe trop plan-plan, moins de sexe… Pour faire durer la flamme, il est important de se réinventer, même au lit. Alors on prend les trois volumes de « 50 Shades of Grey » et on cherche l’inspiration.

7. Si à 30 ans, tu n’es pas en couple, tu as raté ta vie

Une grande majorité d’hommes et de femmes se disent agacés par les remarques de leur entourage sur leur statut amoureux : le couple reste majoritairement le modèle à atteindre. Et si ce n’est pas le cas, voici les phrases que l’on entend à longueur de journée “wah wah, mekch m3arssa ? “fech testana ?” ou “wakteh talkalna bent 3ayla ?”, comme s’il suffisait d’appuyer sur un bouton pour trouver un partenaire. Encore faut-il qu’il/elle soit à la hauteur. Ce sont malheureusement les normes sociales qui rendent difficiles le vécu du célibat. Si on est célibataire, et surtout si on est une femme, à trente ans et plus, c’est que nous avons un problème alors on s’empresse de se marier avec le premier venu.

8. Les tunisiens ne connaissent pas l’amour

Le besoin majeur de la femme est d’être aimée. De ressentir qu’elle est la personne la plus importante du monde dans la vie de son conjoint. Le mari lui, doit savoir qu’il peut compter sur sa femme. Les deux doivent être complices, avoir des projets communs.  C’est cela la véritable définition de l’âme sœur. Deux âmes avec un seul but. Deux personnes qui parviennent à la même compréhension de l’existence, et qui, par conséquent, adoptent les mêmes critères dans leurs priorités, dans leurs valeurs. En Tunisie, on ne pense qu’à ses propres besoins, on ne se focalise pas assez sur le plaisir que l’on peut donner à l’autre.

9. Trop de jalousie tue le couple

Si un brin de jalousie ne fait jamais de mal et permet d’attiser un peu les passions et de prouver à l’autre que l’on s’intéresse à lui/elle, il ne faut pas non plus que cette jalousie devienne le quotidien et que chaque retard de 3 minutes soit l’excuse d’une nouvelle dispute à base de «Où tu étais pendant TOUT ce temps ?!!». Un manque de confiance provoquera forcément des conflits, rarement les plus sympathiques. Alors on oublie l’idée d’espionner le smartphone ou l’ordinateur de son conjoint et on lui fait confiance une bonne fois pour toute.

10. Est ce que je me sens bien dans le couple ?

Pour vous sentir bien, il faut que vous sentiez que cette personne ne cherche pas à vous contrôler, à vous dominer. Si une personne veut contrôler vos comportements, son attitude est celle d’une personne abusivement autoritaire. Gardez vos distances avec les personnes qui essaient constamment de vous changer. Il y a une très grande différence entre exercer un contrôle sur quelqu’un et essayer de lui suggérer de changer. Une suggestion est présentée à votre avantage; un contrôle est exercé à l’avantage de celui qui l’impose.

L’amour est censé être sacré. Vous ne pouvez pas aimer quelqu’un quand vous êtes préoccupé de ce que les autres pensent de vous. Que ce soit la publication de photos sur les médias sociaux, l’achat de maisons à rivaliser avec les autres ou de prendre des vacances somptueuses – rien de tout cela importe. Ce qui compte vraiment, c’est la complicité que vous avez avec vôtre partenaire et la vision commune.

©HBO

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top