L’histoire de la ville de Soliman

0 231

Soliman ou Slimane (arabe : سليمان) est une ville côtière de Tunisie située à l’entrée sud-ouest du cap Bon, au sud-est de Tunis.


Située au cœur d’une plaine fertile,la ville doit son essor, à partir du XVIe siècle, à l’installation de soldats turcs de l’Empire ottoman qui venait d’asseoir son emprise sur la Tunisie (son nom proviendrait du patronyme d’un turc ayant possédé un vaste domaine agricole) et surtout, au XVIIe siècle, à l’arrivée de populations morisques chassées d’Andalousie.

Comme dans plusieurs autres villes tunisiennes du cap Bon (Nabeul, Grombalia, Turki, etc.), de la vallée de la Medjerda (Testour, Medjez el-Bab, Kalâat el-Andalous, etc.) et de la région de Bizerte (Metline, El Alia, Ras Jebel, Raf Raf, Ghar El Melh et Menzel Jemil), Soliman a conservé des traces de cet apport andalou principalement visibles dans l’urbanisme et l’architecture des bâtiments.

 

Ainsi, le centre historique de la ville possède un maillage de rues étroites se coupant perpendiculairement et l’habitat est constitué de petites maisons mitoyennes, organisées autour d’un patio souvent ombragé par un arbre, comportant un espace pour le logement (dar) séparé d’un espace de service (douira) et d’une écurie (makhzen).

Les familles les plus riches possédaient un étage supplémentaire. Les bâtiments sont peints en blanc, les portes sont en bois peint ouvragé et les maisons ont quelquefois un toit en tuiles vertes.
Au centre-ville, deux mosquées témoignent de cette influence double, l’une de rite malékite que l’on peut repérer à son minaret construit sur une base carrée, et l’autre de rite hanéfite (celle des Turcs) à base octogonale.

Principaux monuments historiques et archéologiques

Tour Ejjehmi : c’est une tour Aghlabide localisé sur la plage de Soliman datant du neuvième siècle .Nommé au nom d’un saint enterré à côté répondu au nom de Sidi Ejjehmi.
C’est un monument Andalous unique dans toute la Tunisie selon les experts de l’Institut National du Patrimoine .

 

La vieille ville :la médina :elle est caractérisé par ses rues étroites et droites couronnées par des voutes (sabbat) et des arcs ,ses façades bien ornées avec les pierres taillées. Elle a une architecture purement Andalouse.
La structure de la médina a pour centre la grande mosquée entourée des rues et sans remparts .Elle a quatre mosquées à ses quatre limites qui sont nommées comme suit ; Mesjed beb Elmenzel (route Menzel Bouzelfa) , Mesjed beb Tunis (route de Tunis), Mesjed beb Grombalia (route de Grombalia) , Mesjed beb bhar (nommé mesjed Elblida).

La grande mosquée : elle est bâti par les andalous à l’an 1616 et caractérisée par un style unique et Andalous .Sa salle de prière a deux planchers ; un bâti et l’autre en bois. Ils jouent le rôle d’un isolateur thermique et constituent un système d’aération naturel.Elle a une très jolie tribune en bois et un Mihrab très bien orné.

 

La mosquée Elblida : elle était à l’origine une tour de garde Aghlabide transformé en mosquée par les Andalous .C’est le premier monument religieux à Soliman malgré sa petite surface et représente le noyau de la construction de la médina.

Commentaires
Loading...