Origine et signification : De quoi le « Delaâ (pastèque) » est-il le nom ?

0 113

 

Les pastèques appelées en dialecte tunisien « dellaâ » sont devenues synonymes d’été et de fruit chouchou des soirées chaudes, et pour cause; leur vertu rafraîchissante et leur goût sucré aidant à combattre la chaleur et offrant un dessert sans culpabilité aucune. Appartenant à la famille botanique Cucurbitaceae ‘cucurbitacées’, les pastèques sont un indispensable de la saison estivale.

Les pastèques appelées « Dellaâ » en Algérie, Tunisie, Libye et Maroc, est un mot commun apparu dans le Maghreb il y a 7 siècles de là. Plusieurs hypothèses sont plausibles dont nous citons son origine amazighe en supposant que la dernière lettre soit silencieuse en prononciation et dont la signification est ‘vert’ assimilable à la couleur verte de la pastèque. 
Le « dellaâ » est également une appellation qui reviendrait à l’hébreu. Vous seriez étonné de savoir que la citrouille est dénommée (دلّوع (דלוע ‘Delloua’.

Le mot a été mentionné dans beaucoup de dictionnaires hébreux du 19ème siècle, ce qui élimine la possibilité qu’il s’est répandu dans l’hébreu moderne avec la colonie agricole au Maghreb. Dans le même dictionnaire A Hebrew & Chaldee Lexicon to the Old Testament (1867);la racine du mot indique cette chose épaisse ou bombée, assimilable à la citrouille.

Pour le dictionnaire de la langue arabe, le mot « Dela3â »دلع signifie une chose en dehors, qui en sort comme la langue qui pendlors de l’essoufflement ou d’une grande soif دلوع اللسان ou le ventre qui se ballonne après un apport important d’eau et de nourriture دلوع البطن.

Dans ce même contexte, l’explication extraite du dictionnaire arabe des mots, reviendrait à une assimilation la plus fidèle à la dénomination du fruit en question, la pastèque en tunisien dialectal دلاع, juteux et rafraîchissant, par son apport en eau lui procure des vertus hydratantes inouies.

Alors Dellaâ ou pas Dellaâ ? 

Source : نبيل الوغليسي

Commentaires
Loading...