Now Reading
WE THINK : Interview avec l’incroyable coach de vie Leila Makni pour donner du peps à votre journée

WE THINK : Interview avec l’incroyable coach de vie Leila Makni pour donner du peps à votre journée

C’est le septième jour de confinement aujourd’hui, entre ceux qui comptent les jours et ceux qui profitent de la liberté de rien faire, chacun réagit d’une manière unique et différente face à cette obligation de rester à la maison. Cependant, malgré toutes les bonnes intentions et les meilleures des ondes positives, passer son temps à parler/entendre les informations, les statistiques et tous les détails sur une pandémie tueuse et ravageuse, le moral descend vite au plus bas. 

Mais les Tunisiens n’aiment pas vivre dans la panique et encore moins dans les interdits, ils cherchent par tous les moyens de trouver une échappatoire pour prendre un bon bol d’air frais et faire face à la journée de la manière (enfin la moins difficile) qui soit. Pour aider nos lecteurs dans cet élan d’optimisme et les aider à oublier cette période de crise que tout le monde est en train de vivre, rien de mieux que de faire appel à une spécialiste dans le coaching de vie, une dame à la positivité et au sourire contagieux : Leila Makni.  

Commençons par le commencement qui est donc cette jeune femme, amoureuse de la vie et toujours toute ouïe pour aider autrui ? 

Diplômée de l’Institut des Hautes Études Commerciales de Carthage, après dix ans d’expérience professionnelle en entreprise, Leila Makni s’est orientée vers le développement personnel, une pratique en vogue ces dernières années, qui permet d’accompagner les clients dans l’atteinte de leurs objectifs. Coach en communication depuis 2016, elle accompagne ses clients à mieux se connaître pour mieux communiquer avec leur entourage.

Maintenant, la partie la plus sympathique : l’interview. Prenez le temps de lire, de prendre des notes et surtout ouvrez bien les yeux ces quelques conseils peuvent avoir un grand impact sur ces quelques jours de confinement qui vous reste. 
  • WEPOST :  Par ce temps de crise nationale, comment peut-on éviter les ondes négatives qui nous entourent et se créer une bulle de bien-être ?
Leila Makni : Qui ne s’est pas plaint du manque de temps pour soi à cause d’obligations professionnelles et familiales ? Ce confinement est l’occasion en or pour prendre du temps pour soi, terminer le roman qu’on a commencé il y a des mois et qui traîne maintenant sur la table de chevet, regarder les films téléchargés sur l’ordinateur, faire le tri dans ses placards, ranger ses papiers et ses documents et la liste est encore longue….
  • WEPOST : La paranoïa est devenue le « virus » qui fait le plus peur. Un éternuement, une toux et voilà qu’on croit avoir le coronavirus. Peut-on lutter contre cette anxiété et méfiance constante ? Existe-t-il des moyens que l’on peut adopter pour éviter d’être dans cette frayeur continuelle ?
Leila Makni : Effectivement, la panique est au rendez-vous. Sans forcément être dans le déni, une méfiance s’impose, il suffit juste de suivre les instructions de sécurité. Tout arrive pour une raison, le hasard n’existe pas et le meilleur moyen de chasser les idées noires est d’imaginer des jours meilleurs, continuer à avoir la foi en la vie et en l’univers. C’est un combat spirituel et chacun a son rituel. Certains trouveront un réconfort à écouter de la musique, d’autres à prier, d’autres à méditer … L’essentiel est de se changer les idées grâce à une activité qui nous rappelle que la vie reste belle.
  • WEPOST : Le confinement rime souvent avec ennui, quels conseils pouvez-vous donner aux petits comme aux plus grands pour tirer le meilleur parti de cette obligation de rester à la maison ?
Leila Makni : Le confinement rime avec ennui quand on le perçoit comme une obligation. N’oubliez pas qu’un six vu de l’autre côté devient un neuf.
Pour les plus jeunes, je leurs conseille en premier lieu de profiter de ces vacances pour réviser leur cours et de se préparer à leurs examens. C’est aussi le meilleur moment pour rester en famille, partager des moments d’intimités avec vos proches, des moments généralement manqués à cause ou grâce aux soirées et aux sorties.
Il suffit de percevoir ce confinement comme des vacances en famille et de partager des moments avec les gens qu’on aime, jouer à des jeux de sociétés, cuisiner ensemble, prendre soin l’un de l’autre.
  • WEPOST : En tant que coach de vie, pouvez-vous nous donner votre journée typique en confinement ? Faites-vous des exercices en particulier ? Avez-vous des livres qui traitent du thème du bien-être ou autre que vous voulez conseiller à nos lecteurs ?
Leila Makni : Je me réveille assez tôt le matin, je savoure mon café sans stresser d’un éventuel retard au boulot.. Je réponds à mes e-mails tranquillement, j’appelle mes parents pour avoir des nouvelles, je prépare à manger et je déjeune avec mon fils qui me raconte plein d’histoires auxquelles je ne consacrais pas assez de temps. Quand je finis les petites tâches du quotidien, je m’accorde un moment pour moi en allant courir dans le quartier quand je peux, je fais aussi des mouvements, des étirements, le plus important, c’est de faire une activité physique … Je lis aussi, beaucoup, j’aime découvrir de nouveaux livres, explorer de nouvelles histoires et quand j’ai pas assez de force ou quand la fatigue me gagne, je me mets bien gentiment devant une série. Car oui dieu merci grâce au confinement, j’ai le temps de commencer, et même finir des films et des séries pour lesquels je n’arrivais à accorder une minute.

Mon autre passion dans la vie c’est l’écriture, j’adore écrire des poèmes sur tous et n’importe quoi, un thème, un problème, une pensée qui me passe par la tête et je prends mon stylos et je commence à remplir les pages blanches sans pouvoir m’arrêter.
Je fais aussi partie d’une association très connue, l’équipe de choc comme j’aime bien les appeler : le Rotary Club de Sidi Bou Said. Grâce à eux, je me sens utile, je peux faciliter le quotidien des plus nécessiteux même en cette période de crise.
Certes, cette nouvelle routine, ce nouveau quotidien sont différents de ce que je faisais avant mes amis me manquent énormément, mes loisirs, mon sport … Mais je savoure ces nouvelles petites habitudes qui s’installent. 

Un livre à lire oui, je vous conseille sans hésiter : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une, un chef d’œuvre de l’écrivain Raphaëlle Giordano ( Insertion du livre en PDF en cliquant sur le titre) 
  • WEPOST : Pour finir si vous avez un conseil à donner à tous ces tunisiens qui n’arrivent pas à comprendre l’ampleur de cette pandémie, quel serait votre mot de la fin ?
Leila Makni : Cette pandémie est un point de changement dans la vie de chacun, c’est un signal de l’univers pour obliger l’humanité à réajuster ses valeurs, c’est un appel au secours de mère nature qui ne cesse d’être polluée … Nous allons nous en sortir grandis et je l’espère du fond du cœur un peu plus conscients.
© Nour KAOUACH
http://Le%20confinement%20c’est%20un%20changement%20entre%20le%20premier%20et%20les%20jours%20suivant.%20 22 0
http://Tous%20les%20chiffres%20importants%20que%20vous%20devriez%20connaître%20🇹🇳 14 1
http://Corona,%20Corona,%20Corona,%20on%20entend%20plus%20que%20cela%20tous%20les%20jours%20et%20à%20toutes%20les%20heures.%20🦠%20❌⁣ 2 0
#healthy%20#food%20#wecook%20#weposttunisia🇹🇳 13 0
http://Coronavirus.%20Les%20humains%20sont%20confinés,%20la%20nature%20reprend%20ses%20droits. 35 0

Facebook Comments

What's Your Reaction?
We laugh
0
We Like
2
We love
13
We smile
2
View Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.


© 2020 Wepost Magazine. All Rights Reserved Made with Love By WEBI STUDIO.

Scroll To Top