Now Reading
190 ouvriers musulmans licenciés aux États-Unis

190 ouvriers musulmans licenciés aux États-Unis

190 ouvriers musulmans, immigrants de Somalie pour la plupart, ont été licenciés d’une usine de distribution alimentaire du Colorado aux Etats Unis à cause d’un conflit avec la direction concernant la prière.

20151230__CD30MuslimWorkersFileArt-p1

Plus de 200 ouvriers ont quitté leur travail, à l’usine agro-alimentaire Cargill Meat Solutions de Fort Morgan dans le Colorado, en signe de protestation à propos d’une dispute sur l’espace réservé à la prière. En réponse, Cargill les a tout simplement mis à la porte. Certains étaient dans l’entreprise depuis 10 ans. La source du conflit vient du fait que les musulmans se sont heurtés à une entreprise qui a dit stop, alors qu’elle avait accordé une salle de prière, ce qui a motivé les musulmans à entamer un bras de fer avec la direction, sans se douter que Cargill ne cèderait à leurs demandes. Les employés prient à différentes heures de la journée, pendant environ 5 à 10 minutes, qui sont déduits de leur coupure du déjeûner – non payée.

Mike Martin, directeur de la communication de Cargill, a expliqué au Greeley Tribune local que les employés de toutes les religions sont autorisés à utiliser une « zone de réflexion », mais que pour ne pas perturber la ligne de production, seulement une ou deux personnes peuvent l’utiliser en même temps, pour ne pas ralentir la production. Les musulmans eux, réclamaient désormais de pouvoir prier en groupes plus élevés de 20 personnes.

« Nous n’avons jamais empêché les gens de prier à Fort Morgan, » a expliqué Martin. « Et nous n’avons pas non plus changé notre règlement concernant les accommodements religieux. »

« Nous avons fait des efforts raisonnables pour accommoder les ouvriers, mais les accommodements ne peuvent pas être garantis, pas tous les jours, et ils dépendent de facteurs qui peuvent changer dans l’organisation. Cela a été clairement indiqué à tous les employés, » précisa Martin.

Après trois jours d’absence en signe de protestation, 190 ouvriers ne sont pas revenus travailler. Ils étaient représentés par CAIR (Conseil des relations americano-islamiques) qui tentaient de négocier pour eux.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top