Now Reading
Ahmed Ben Amor : l’homophobie ne survivra pas .

Ahmed Ben Amor : l’homophobie ne survivra pas .

On ne peut pas imaginer le fardeau que c’est , que de porter un combat aussi sensible que l’homosexualité sur ses épaules.  On ne pourra jamais comprendre ce que c’est que d’avoir des sueurs froides nocturnes, de trouver la porte de son appart ouverte, que de recevoir des menaces de mort tous les jours, que de devoir marcher incognito dans la rue, que de ne pas voir sa famille, que de se sacrifier pour un pourcentage de la population tunisienne, qui elle n’a pas le courage d’élever sa voix.

Ni vous, ni moi ne nous pouvons comprendre par quoi Ahmed Ben Amor est passé, ce qu’il a dû subir, pour arriver au point de vouloir se suicider en pensant pouvoir arrêter le tourbillon qui l’a emporté depuis le jour où il a dit haut et fort que l’homosexualité n’était pas une maladie .

Ca serait un acte de complicité , que de ne pas dénoncer l’homophobie constante, étouffante, meurtrière, stupide, la régression de la pensée, la violence des mots au quotidien, que les homosexuels subissent au quotidien.

Rappelons que Ahmed Ben Amor est le vice président de l’association SHAMS. Le 9 juillet, ce dernier a tenté de suicider en ingurgitant un grande quantité de médicaments . «Shams considère que cela est arrivé à cause de l’homophobie familiale et sociétale et des menaces de mort que Ahmed subit quotidiennement».

“On pourrait se demander pourquoi les punitions sont-elles aussi sévères? En toute simplicité, si tous ces microbes (les homosexuels) se répandent dans la société, ils seront la cause de la déchéance “, explique le présentateur de Zitouna lors de son émission .

 Les mots manquent souvent quand il s’agit de dire à un sacrifié , un combattant de ne pas perdre le courage, puisque la majorité d’entre nous ne trouve jamais le courage de se lancer dans un combat . Pourtant , c’est ce qu’il faudra que Ahmed fasse, parce que l’homophobie ne prend pas de pause, parce que certains croient encore que c’est à eux de choisir si ils doivent ou non être “tolérant” avec une minorité sexuelle, oubliant que en réalité ils n’ont pas le choix, qu’ils n’ont le pouvoir de rien, que les droits LGBT s’imposeront d’ici 10 ans ou même 200 ans . L’homophobie ne survivra pas.

Courage à toutes les minorités bafouées, courage aux femmes qui subissent les grandes injustices du patriarcat , courage aux enfants, courage à ceux qui croient et ceux qui ne croient plus, courage à tous ceux qui veulent vivre libres et dignes .

R.H

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top