Now Reading
Cartes sur table avec Ragheb Alama

Cartes sur table avec Ragheb Alama

Le chanteur libanais Ragheb Alama, “La superstar” comme le surnomment ses fans dans tout le monde arabe, était l’invité de Wafa Kilani dans son émission Al mataha, diffusée sur MBC.

Depuis une semaine, son apparition était attendue par les millions qui suivent son actualité dans les pays arabes et dans le reste du monde. Toutes les question étaient permises, aucun tabou, l’intervieweuse n’a rien laissé au hasard et Ragheb a répondu avec son tact habituel. Essayer d’être le plus sincère sans blesser qui que se soit.

D’abord l’enfance de celui qui a grandi dans une famille libanaise de confession chiite , une modeste famille de huit enfants. Il a révélé avoir travaillé à l’âge de douze ans toute en continuant à se rendre à l’école. Cette enfance difficile ne fera qu’accroître son ambition et sa volonté de s’affirmer. Son sens de la famille est restée aussi intact, son Kheder est à titre d’exemple son manager.

Concernant les addictions notamment aux stupéfiants dans le monde du showbiz, Ragheb a révélé qu’une fille qu’il a connu en 1986 a essayé de l’attirer vers la consommation de drogue, chose qu’il a refusé estimant que c’était une ligne rouge.

Répondant aux critiques qui lui reprochent d’être un adepte du jeunisme, il a répondu que le sport a toujours eu une place centrale dans sa vie, qu’il fait son jogging quotidien avec son fils Khaled et de poursuivre “Je ne sais pas si j’ai oublié l’âge ou si c’est l’âge qui m’a oublié mais c’est comme ça”.

Wafa Kilani n’a pas laissé filer l’occasion pour qu’il revienne sur l’épisode d’Arab Idol et son différend avec la chanteuse émiratie Ahlam cependant son invité s’est abstenu de déclarer tout propos désobligeant. Il s’ai dit fier d’avoir intégré le jury d’X Factor d’abord pour les liens qui l’unissent avec le groupe MBC mais également parce qu’il a rejoint son amie de longue date Elissa avec qui il a tourné le célèbre tube “Bitghib Bitrouh” en 2001.

Ses amitiés politiques, son engagement pour la dignité dans les prisons libanaises, pour les enjeux environnementaux en tant qu’ambassadeur onusien pour l’environnement furent abordés . Autant de questions auxquelles Ragheb Alama a répondu avec la plus grande sincérité. Bien sûr, il n’a pas oublié d’évoquer le Liban et de dénoncer son système politique confessionnel.

L’émission a remporté un grand succès dans le monde arabe et toute la presse arabophone du Moyen-Orient est revenue sur les moments forts de son passage télévisé.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top