Now Reading
Comment donner confiance à votre enfant timide…

Comment donner confiance à votre enfant timide…

Nos enfants ont parfois du mal à s’adapter à différents environnements. Il n’y a pas de raisons de paniquer. Il faut adopter une attitude rassurante, pour que votre enfant puisse évoluer dans le bon sens.

Enfant de 1 à 6 ans : Favoriser son autonomie pour lui donner confiance
Pour avoir confiance en lui, votre enfant doit savoir qu’il peut très bien se débrouiller seul, sans vous. A vous de l’encourager à aller vers les autres et à se confronter à l’inconnu. Apprenez-lui les gestes de tous les jours sans le pousser trop. Accompagnez-le, tout en sachant lui lâcher la main.

Tant pis si vous craignez qu’il ne se fasse mal. Il est plus utile de lui faire prendre conscience du danger en lui montrant la manière de se servir d’un couteau plutôt que lui interdire de le prendre.

Laissez-le prendre des initiatives

A table, laissez-le s’exprimer. En interdisant aux aînés de se moquer de lui s’il a des difficultés à trouver les mots justes. Sans montrer votre inquiétude, encouragez-le à faire de nouvelles expériences.

Dès 6 ans, proposez-lui d’inviter quelques camarades à faire une fête ou des devoirs ensemble, poussez-le à échanger des jouets pour se faire des amis. Un bon truc : Lui apprendre des blagues ou des petits tours de magie pour favoriser le contact avec les autres enfants.

il ne veut pas apprendre à lire, refuse de se rendre à l’examen sous prétexte qu’il va échouer. Ce manque de confiance cache souvent la peur de vous décevoir ou d’être rejeté par les autres s’il ne fait pas assez bien. Sachez l’épauler sans attendre trop de lui. Aucun enfant n’aime se trouver en position d’échec mais il arrive que cette appréhension, normale, se transforme en véritable anxiété.

N’attendez vous pas de votre petit prince qu’il soit toujours bon en classe, très poli, bien habillé. Une pression permanente qui pèse lourd sur ses épaules, impossible d’être toujours parfait. Essayez de ne pas avoir d’exigences excessives, il aura moins peur de vous décevoir s’il se trompe.

Ce qu’il faut dire  :

Que vous l’aimez tout le temps et non pas seulement quand il fait bien. Que l’important, c’est de participer, pas de réussir à tout prix. S’il vous écrit un poème ou une lettre, montrez lui combien vous êtes fière qu’il ait fait ça tout seul. Inutile de mettre le doigt sur ses fautes d’orthographe.

Ce qu’il ne faut pas dire  :

« Tu es bête de faire comme ça », mais préférez « ce que tu as fait est bête » ainsi vous condamnez son acte mais pas lui. Ne cherchez pas à le comparer aux autres, à le pousser dans un esprit de compétition : « à ton âge, ta sœur faisait déjà du vélo à deux roues », s’il n’y arrive pas, il se sentira impuissant, nul, moins aimé, ce qui entamera sa confiance en lui. Évitez aussi de vous moquer, même gentiment, de sa timidité, de le forcer à jouer du piano face à des inconnus. Respectez son refus, il a besoin d’être rassuré, non rejeté .

154111673

Source : Sarah Bourgine de Magic Maman

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top