Now Reading
Etude : 300.000 toxicomanes en Tunisie

Etude : 300.000 toxicomanes en Tunisie

Les drogues font des ravages dans la société tunisienne. Selon les statistiques fournies par l’Association tunisienne de prévention contre la toxicomanie (ATUPRET), les 100.000 consommateurs de cannabis dont les médias parlent le plus souvent ne seraient que la partie visible de l’Iceberg. La Tunisie compte 300.000 toxicomanes accros au cannabis et aux psychotropes comme l’Aqualine, le Tranxène, la cocaine et la Ketamine.

Les consommateurs sont en totalité des adolescents et des jeunes : 57% sont âgés entre 13 et 18 ans et 36% entre 19 et 25 ans. Selon une étude effectuée en 2015, un quart des lycéens âgés de 15-17 ans ont déclaré avoir consommé une ou plusieurs substances psychoactives au cours de leur vie. 15.7% des enquêtés ont déclaré avoir inhalé de la colle.

Face à ce fléau qui ronge une grande partie de la jeunesse tunisienne, le gouvernement ne se démène pas beaucoup pour encadrer les accros qui sont souvent abandonnés par les pouvoirs publics. La stratégie répressive que la Tunisie a toujours adoptée pour lutter contre ce phénomène n’a fait qu’aggraver la situation. « Cette logique de punition, supposée détourner les gens de la consommation des drogues, ne fait que détruire des vies au lieu de chercher à attaquer les racines du problème. Nous pouvons, à travers une réforme de la loi, soigner les racines du problème » explique l’initiative Al Sajin 52, qui milite contre la peine d’emprisonnement prévue par la loi 52.

Longtemps, tout débat autour de la question de la drogue fut évité et censuré. Peu après la révolution, des initiatives émanant de la société civile ont réclamé la réforme de la loi sur la consommation de drogue. Lors des campagnes électorales, les partis politiques n’ont pas manqué de parler de la réforme de la loi 52. Aujourd’hui, aucune de leurs promesses n’ont été retenues.

R.Hafidhi

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top