Now Reading
Histoire anecdotique : après ABABAB, Ahmed Bey s’exclama: ! نعيش ونتعلم وكل بلاد وارطالها

Histoire anecdotique : après ABABAB, Ahmed Bey s’exclama: ! نعيش ونتعلم وكل بلاد وارطالها

Je n’aurais jamais cru qu’une touche beylicale serait à l’origine de cette expression dans notre dialecte tunisien atypique et dont les équivalents dans le monde arabe sont presque inexistants. « ABABAB ! » est cette exclamation des plus spontanées qui véhicule un émerveillement ou une hyperbole quant à notre appréciation de quelque chose ou de quelqu’un ! Les applaudissements qui ont suivis l’exclamation de Bey Ahmed premier ont aussi une histoire anecdotique qui mérite le détour.

Docteur Seif Karoui, comme à l’accoutumée,  a partagé avec moi cette anecdote rattachée à l’exclamation « ABABAB ! » et à l’anecdote des applaudissements à l’époque de Ahmed Bey.  Voici son histoire:

Phénomène universel les applaudissements sont une manière uniforme dépassant les barrières des langues pour manifester un émerveillement, un contentement, un enchantement ou une joie intense.
Pourtant cette universalité ne date pas de très longtemps, jusqu’au milieu du 19eme siècle cette manifestation était exclusivement l’apanage des sociétés occidentales.
En effet, dans nos contrées arabo musulmanes on manifestait notre joie par des ” allah allah allah” qui fusaient en chœur parmi l’assistance émerveillé.
On attribuait aux claquements des mains une fonction de communication dont deux sont bien connues:
_la première c’est son usage par la maîtresse de maison pour signifier aux visiteurs hommes que son mari n’était pas à la maison car il lui était interdit de répondre de vive voix, celle ci étant considérée tentatrice et indécente_ عورة_
_le deuxième usage est celui fait par le maître de maison pour appeler son serviteur ou un quelconque subordonné.

Revenons à notre Bey Ahmed 1er qui a regné de 1837 à 1855, ce Bey ambitieux et moderniste qui s’est fait connaitre parce qu’il a aboli l’esclavagisme mais aussi par sa celèbre exclamation : ABABAB en admiration face aux fastes du chateau de Versailles qu’il visita lors de son séjour en France en 1846 sur invitation du roi Louis Philippe.
Pendant ce même voyage il fût convié à une pièce de théâtre au chateau. A la fin de la représentation les spectateurs ravis par le jeu ont applaudi énergiquement les acteurs.
Notre bey éberlué, déstabilisé et sans vraiment saisir la signification de cette frénésie applaudissa sans conviction, quand son traducteur attitré s’approcha et lui susurra à l’oreille que là c’était la manière des occidentaux de manifester leur joie.
En guise de réponse notre souverain eut cette réflexion: “je vis et j’apprends chaque pays et ses mœurs “نعيش ونتعلم وكل بلاد وارطالها”

Le voyage en France de notre souverain a été bien mouvementé ! 

POUR DÉCOUVRIR L’HISTOIRE DERRIÈRE L’EXCLAMATION ABABAB, C’EST ICI !

Astarté

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top