Now Reading
Histoire : La Tunisie 600 ans d’histoire chrétienne .

Histoire : La Tunisie 600 ans d’histoire chrétienne .

La Tunisie, anciennement Province d’Afrique sous l’empire Romain et les Byzantins, a été un centre religieux chrétien très actif, et a été l’une des premières régions à embrasser le christianisme bien avant la majorité des pays Européens.

On peut même citer des grands penseurs chrétiens issus de cette période, comme Saint Cyprien et Saint Augustin tous deux à Carthage, qui fut un grand centre théologique Chrétien.
Donc, La Tunisie possède plus de 600 ans d’histoire chrétienne et de vécu chrétien. La Tunisie dépasse l’Amérique qui n’a que  250 ans d’histoire américaine.

Après la conquête arabe, l’Islam va supplanter petit à petit le christianisme, et ceci sans migration importante, c’est à dire, au départ, les autochtones se convertissaient à l’Islam, comme ce fut le cas en Syrie, Egypte ou Espagne.

En Tunisie, les chrétiens seraient aujourd’hui 50 000, soit moins de 0,5% de la population. Ce sont en majorité des expatriés occidentaux ou africains sub-sahariens. Les convertis parmi eux, appartenant pour la plupart à l’église évangélique américaine, représenteraient entre 500 et 1 000. Il n’y a pas de statistiques fiables. Il s’agit, pour la plupart de personnes qui ont découvert le christianisme à travers des lectures, des émissions religieuses à la radio, comme la chaîne en arabe de Radio Monte-Carlo (RMC), ou à la télévision, voire sur des sites web. ( Imad Bahri pour Kapitalis)

Les minorités juives et chrétiennes s’amoindrissaient mais continuaient à exister, et ce ne fut que sous le règne des Almohades (XII-XIIIé siécle), qui étaient des berbères venus du Sahara et ont commandé toute l’Afrique du nord ainsi que l’Andalousie, connus pour leur austérité religieuse et leur zèle religieux, qui obligèrent tous les habitants à devenir musulmans ou bien quitter le royaume.
C’est ainsi que les derniers chrétiens autochtones d’Afrique du nord ont cessé d’exister. Quant aux Juifs, beaucoup ont quitté les territoires almohades, comme le célèbre Maimonide exilé au Caire, mais une bonne partie de cette communauté s’est convertie seulement de façade pour se maintenir sur ses terres ou est revenue après la chute des Almohades.

Par ailleurs, beaucoup de juifs tunisiens, ne sont pas des autochtones tunisiens, mais d’origine sépharade qui se sont installés après 1492 et leur expulsion par les Rois Catholiques.

source: Marhabe.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top