Now Reading
Jeudi ça, jeudi rien N°4

Jeudi ça, jeudi rien N°4

C’est dans un brouillard à couper au couteau comme on dirait en outre Méditerranée, que je sirote ma petite dose d’Arabica quotidienne en me demandant si je pourrais oser vous parler d’un sujet qu’une amie à moi m’a gentiment demandé d’aborder ici.

Cette amie qui me lit depuis quelques temps, n’apprécie qu’à moitié mes phrases longues, interminables, ma ponctuation saccadée, mes idées qu’elle n’arrive pas à cerner, tantôt trop à gauche, tantôt trop à droite selon elle, mais malgré tout ça, disais-je avant de me lancer dans mes tergiversations inutiles, elle m’a demandé d’aborder le thème du bonheur pour échapper un peu à la morosité ambiante de ces derniers jours !

Il est vrai que, mis à part ce brouillard, vu la situation économique que nous vivons, le nième couvre-feu établi par nos chers gouvernants hyper compétents, les taxis ruraux jaunes et bleus qui circulent dans les villes en respectant le code de la route autant que je respecterais un braqueur de vieilles dames sur fauteuils roulants, le climat de sérénité et le sentiment de sécurité que nous envieraient les Suisses puis pour couronner le tout, la nouvelle majorité parlementaire qui n’a d’autre but que de nous replonger dans le moyen âge, la décence voudrait que l’on évite de parler de bonheur !

Mais comme je n’ai rien d’autre à faire aujourd’hui que de vous ennuyer avec mes élucubrations Wepostiennes hebdomadaires, je vais quand bien même essayer de définir, à ma façon, ce bon vieux concept marketing tant étudié par des centaines voire des milliers de philosophes, auteurs, penseurs chercheurs et autres, ce concept disais-je, qui n’est autre que le bonheur …

Le bonheur c’est quand tu te lèves à l’heure que tu veux sans être obligé de programmer un réveil qui ne colle pas forcément avec ton horloge biologique afin d’accomplir je ne sais quelle tâche qui t’embête, le bonheur c’est quand tu travailles à ton rythme en faisant ce qui te plaît dans la vie sans avoir de comptes à rendre à qui que ce soit sauf à toi même, le bonheur c’est aussi de manger à ta faim sans te goinfrer pour autant et sans avoir de crainte sur ta santé ou sur ta ligne, le bonheur c’est d’avoir le temps de voir les personnes que tu veux voir pour faire ce que tu veux faire avec elles sans que cela ne t’empêche de vivre la vie que tu vis, le bonheur c’est de t’offrir ce que tu veux t’offrir, le nouveau smartphone dernier cri, les fringues à la mode, les dernières pompes fashion, la nouvelle merco hyper stylée, la nouvelle baraque dans le quartier huppé du moment, tout ça sans avoir à consulter ton compte en banque, le bonheur c’est l’absence totale et inconditionnelle de toute forme de soucis qui t’empêcherait justement d’être heureux, le bonheur c’est enfin quand tu ne lis même pas cette chronique à la con vu que tu as sûrement mieux à faire !

Bref vous l’aurez compris, pour moi, le bonheur n’existe pas, tout comme le père Noël, l’

amour, le point G et Oussama ben Laden…

Enfin, je dis ça, je dis rien, à jeudi prochain !

Sami Baccouche

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top