Now Reading
Kerkennah, un paradis oublié

Kerkennah, un paradis oublié

Bien qu’elle ne soit pas une destination préférée par les touristes, Kerkennah est un véritable coin de paradis.

2

A 21 kilomètres au large de Sfax, un archipel de deux îles soudées flotte sur une mer translucide, peu profonde et chaude. Point d’usine ni de foule, de grande route ou de circulation, un endroit de rêve.

Au rafraîchissant bord de l’eau cristalline, la mer est toujours d’un bleu lumineux aux yeux rêveurs de mille éclats ensoleillés. A l’horizon, les petites barques colorées ondulent, des felouques immobilisées au large et plus loin les marabouts des saints décorent les collines de Sidi Youssef et Sidi Fredj.

Longtemps délaissée, Kerkennah compte une petite population de 10 000 personnes, dont la majorité travaille dans la pêche. L’île est ouverte au tourisme écologique puisqu’elle présente l’un des écosystèmes les plus riches et les mieux préservés hébergeant une riche faune et une flore fabuleuse, dont des espèces rares.

3

Dans l’eau, on tombe parfois sur d’antiques débris de poteries en terre cuite, poignées d’amphores ou morceaux de céramiques romaines. Les courants portent ainsi le passé jusqu’aux pieds des baigneurs.

A Kerkennah, on est dans le temps et hors du temps, une expérience unique dans l’un des endroits les plus calmes et les plus sereins de la Tunisie.

Des balades à pied ou en vélo, des parties de pêche et navigation en felouque avec les pêcheurs de l’île, une gastronomie riche en épices et en saveurs, Kerkennah est parfaite pour faire le vide et oublier le stress de la vie quotidienne.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top