Now Reading
L’agresseur de Notre-Dame de Paris a crié “c’est pour la Syrie”

L’agresseur de Notre-Dame de Paris a crié “c’est pour la Syrie”

Le ministre de l’Intérieur français a retracé le fil des événements lors d’un point presse. “Une personne armée d’un marteau a commencé à frapper un policier, son collègue a fait feu, permettant que le policier agressé ne soit pas victime de violences plus graves que celles qu’il a subi”, a-t-il expliqué. Le ministre a ajouté que l’agresseur avait crié “c’est pour la Syrie” au moment de passer à l’acte.

“On est passé d’un terrorisme sophistiqué à un terrorisme où n’importe quel outil peut servir pour des agressions”, a estimé Gérard Collomb.

“Il se présentait comme un étudiant algérien muni d’une carte dont il faut vérifier l’authenticité, a précisé Gérard Collomb. Il était muni d’un marteau, on a trouvé aussi sur lui des couteaux de cuisine, c’est véritablement avec des instruments très rudimentaires qu’on vient s’attaquer aux forces de l’ordre ou commettre des attentats”. 

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top