Now Reading
Accord de libre échange Tunisie UE, l’ALECA un cadeau empoisonné

Accord de libre échange Tunisie UE, l’ALECA un cadeau empoisonné

“Le partenariat avec l’Union européenne doit être plus équilibré et plus favorable au co-développement et à un partage plus juste de la prospérité”. C’est ce que suggère l’économiste et membre du Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) Abdeljelil Bédoui.

L’ALECA qu’est ce que c’est ?

La Tunisie avait été le premier pays de la rive Sud à avoir signé avec  l’Union Européenne un Accord d’Association en 1995, qui représente un  partenariat dans les domaines politiques, économiques, sociaux, scientifiques et culturels…
La Tunisie juste après la révolution du 14 janvier 2011 , la Tunisie et l’Union Européenne ont convenu de passer à un niveau supérieur et plus stratégique d’approfondissement de leurs relations de coopération permettant à la Tunisie d’accéder à un nouveau palier d’intégration avec l’Union Européenne qui soit le plus élevé possible.

L’ALECA qui sera une partie intégrante de l’Accord d’Association , devrait aboutir à une amélioration des conditions d’accès de biens et services tunisiens et européens dans leurs marchés respectifs, au développement du climat d’investissement au biais notamment du  renforcement de l’appui aux réformes économiques à entreprendre…

Mais! Les inquiétudes sont bien réelles, quelques personnes se sont exprimés la dessus , un accord qui parait injuste en vue des restrictions appliquées aux tunisiens dans l’UE et plus encore…

Ce partenariat n’est logique que si on garantit le droit de mobilité des personnes et non seulement des marchandises et si l’UE revoit la reconversion des dettes, fait profiter la Tunisie des fonds structurels et annule ses conditions

Abdeljelil Bédoui, économiste, déplore l’absence d’une évaluation objective et approfondie des conséquences de l’accord de 1995 avec l’UE à l’origine de la réduction des barrières douanières pour les produits manufacturés et qui a nui, selon plusieurs voix, à l’économie tunisienne, notamment en ce qui concerne le taux de chômage et l’aggravation des disparités régionales et des inégalités sociales.

FireShot Capture 21 - (1) Kerim Bouzouita - https___www.facebook.com_kerimbouzouita_fref=ts

Absence d’une évaluation des éventuelles répercussions de cet accord sur les droits économiques et sociaux, outre l’absence d’une vision claire et d’objectifs bien définis pour entamer le processus des négociations avec l’UE ainsi que l’absence de coordination avec les pays maghrébins (l’Algérie et le Maroc) qui ont suspendu ou reporté les négociations avec l’UE  a rapporté Webmanager center .

Plus important encore, absence d’un document officiel de référence de la part de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) fixant les objectifs sectoriels généraux des négociations alors que l’UE dispose d’un document officiel à ce sujet, lequel a été adopté par le Parlement européen le 25 février 2016.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top