Now Reading
Le tapis tunisien, une tradition, un savoir faire, un ornement

Le tapis tunisien, une tradition, un savoir faire, un ornement

Par ses couleurs, ses formes et sa géométrie,le tapis tunisien demeure un élément de décor, porteur d’une valeur authentique. Il occupe, depuis des siècles et jusqu’à notre époque, une place de choix dans les foyers, malgré les mutations sociales et le développement du mode de vie.

Carrefour de civilisations et terre de rencontre, la Tunisie a été de tout temps réputée pour ses tissages, en témoignent même les œuvres des grands poètes grecs qui célébraient ’’les tapis et coussins brodés de Carthage’’. Par ailleurs, aux premiers siècles de l’Islam, l’Emirat Aghlabite de Kairouan payait le tribut de suzeraineté au calife de Bagdad en partie en tapis.

Les tapis ont de multiples usages. Assemblées et composés de bandes parallèles tissées de couleurs variées, ils égaient et réchauffent les lieux . La couleur du tapis et ses motifs varient selon les régions.

  • Klims modernes

Le ” Klim ” ou ” Kilim ” est un tissage ras en laine traditionnellement fait par les nomades du Sud tunisien. Utilisé autrefois pour recouvrir les litières des chameaux ou pour servir de séparation dans les tentes, il sert aujourd’hui aussi bien au recouvrement du sol que de décoration murale. Les Klims traditionnels utilisent des motifs basés sur deux formes géométriques simples, le triangle et le losange, dans des couleurs multiples.

  • Mergoums

Le ” Mergoum ” est une autre forme de tissage ras en laine. Les Mergoums sont spécifiques à toute une région dans le Sahara oriental qui s’étend du Sud Tunisien au Tchad. En Tunisie la fabrication de Mergoum est soumise au label qualité de l’ONAT (Office National de l’Artisanat Tunisien).

  • Tapis Ouedref

Les Ouedhrefs ou mergoums de Ouedhref sont une variante de Mergoum du Sud de la Tunisie. Comme d’autres mergoums, le ouedhref est un tissage ras artisanal en pure laine de mouton. Les Ouedhrefs traditionnels contiennent les motifs triangulaires et rhomboïdes usuels chez les kilims tunisiens. Une célèbre variante est le Jendar, où sont associés des motifs du Sud tunisien. La variante fine Ghani est caractérisée par l’utilisation d’au moins trois couleurs, ce qui lui confère une texture plus riche.

  • Tapisseries de Gafsa

Les tapisseries de Gafsa sont des ouvrages manuels, généralement faites par des tisseuses artisanales dans leurs maisons. Elles sont composées d’un nombre déterminé de motifs (figures géométriques ou formes humaines et animales simplifiées). La toile de fond peut être noire, beige ou d’une autre couleur. Les motifs sont multicolores ou, dans le cas de la variante ” Tozeur ” des dégradés d’une même couleur. La taille dépend du nombre de motifs et elle est irrégulière. Les tapisseries de Gafsa sont des pièces uniques.

  • Tapisseries de Tataouine

Les tapisseries de Tataouine incluent différents produits du Sud tunisien fabriqués à la main. Les tapisseries bédouines “Hamil” et “Wissada” sont composées de longues bandes à tissage serré en laine de mouton, de chèvre et dans certains cas de chameau. Il s’agit là d’ouvrages textiles utilitaires traditionnels, parfois difficiles à trouver et toujours chers. Le “Ajar” est une tapisserie berbère fine aux couleurs du Sud à caractère décoratif. Le “Mouchtia” et le “Klim gris” sont des exemples d’adaptations à la mode et tous deux utilisés comme revêtement de sol ou décoration murale.

Source : Raken

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top