Now Reading
Les noms tunisiens composés de “Bou” (père de…, l’homme à…, le maître de…)

Les noms tunisiens composés de “Bou” (père de…, l’homme à…, le maître de…)

Les noms de famille en Tunisie sont innombrables et très variés. Certains sont aujourd’hui très répandus, d’autres ont totalement disparu. 

D’où vient mon nom? Voilà une question que tout le monde se pose.

Cette rubrique vous permettra, peut-être, de découvrir l’origine et la signification de votre nom.

Aujourd’hui, Wepost s’intéresse à la série des noms composés de “BOU” : l’homme à…, le maître de…, le père de… qui révèle des qualités intellectuelles ou morales, des particularités physiques, le port de vêtements ou objets divers, la compagnie habituelle d’animaux, des goûts particuliers, des incidents de la vie, etc.

  • Bou Maïza : l’homme à la petite chèvre
  • Bou Debbous : l’homme au gourdin
  • Bou Okkaz : l’homme à la matraque
  • Bou Naaja : l’homme à la brebis
  • Bou Guerra : l’homme à l’orage, enfant né au cours d’un orage
  • Bou Hajeb : l’homme aux forts sourcils
  • Bou Zaïn : l’homme qui embelit, qui réjouit par sa présence
  • Bou Senn : l’homme à la grosse dent
  • Bou Snina : l’homme à la petite dent
  • Bou Assida : l’homme à la bouillie de semoule, qui l’aime bien
  • Bou Choucha : l’homme au toupet de cheveux
  • Bou Hachana : l’homme à la chevelure ébouriffée, de Hachana la petite touffe de palmiers sauvages
  • Bou Jemaa : l’homme à la réunion
  • Bou Rguiba : l’homme au (long) cou
  • Bou Derbala : l’homme aux haillons
  • Bou kheris : l’homme à la boucle
  • Bou Laaras : l’homme aux fêtes, le coureur de fêtes
  •  Bou Setta : l’homme aux six doigts, surnom local des gens d’Ouargla (ville au sud de l’Algérie)
  • Bou Toffeha : l’homme à la pomme, qui aime les pommes, nom d’un marabout de Béja et de sa descendance
  • Bou Gandoura : l’homme à la gandoura, vêtement qui est peu porté en Tunisie, d’ou il résulte que celui qui revêt une gandoura est aussitôt remarqué
  • Bou Kadroun : l’homme qui porte un kadroun, costume traditionnel tunisien confectionné en laine épaisse de mouton, d’un usage courant à Mahdia, Sfax et Kerkennah
  • Bou Abbana : l’homme à la couverture de laine (Sahel, Djerba)
  • Bou Deghar : propriétaire de l’ustensile qui sert à chauffer et parfumer un intérieur
  • Bou Ghezou : l’home au pillage
  • Bou Chakour : l’homme à la hache
  • Bou Haouala : l’homme qui tourne la mécanique dans le métier à tisser
  • Bou Dhil : l’homme à la queue, à la traîne
  • Bou Jrada: l’homme à la sauterelle
  • Bou Ghemghoum : l’homme au bec d’oiseau
  • Bou Hamla : l’homme aux crises, aux transports hystériques
  • Bou Chebek : l’homme à l’oreille coupée : ancienne coutume, trés répandue, parce que l’enfant, à qui on fait une incision à l’oreille, est assuré d’une longue vie
  • Bou Riga : l’homme qui bave, qui salive
  • Bou Zelfa : l’homme à l’écuelle : assiette creuse et ronde
  • Bou Garn : l’homme à la corne, survivance du culte du dieu-taureau, pratiqué à Carthage et dans l’Afrique romaine et aussi l’homme à la tresse de cheveux
  • Bou Hafna : l’homme à la poignée
  • Bou Argoub : l’homme aux tendons, haut sur pattes
  • Bou Choual : l’homme au sac en poils de chèvres, c’est à dire le barbue, le poilu
  • Bou Triaa : l’homme au seuil de la porte
  • Bou Hejja : l’homme à la fuite, tremblant
  • Bou Aamin : qui est resté deux ans dans le sein de sa mère
  • Bou Kabout : l’homme à la capote
  • Bou Affes : l’homme aux sandales bédouines

Il est très curieux de constater qu’en face de ces multiples sobriquets masculins, composés de “Bou”, on ne puisse relever que quelques rares sobriquets féminins “Oum”.

Certains expliquent cette carence par le respect qu’on a pour les femmes, d’autres disent  que la femme, moins melée à la vie extérieure, n’a pas besoin de surnom de ce genre.

 

©Emna Dash

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top