Now Reading
Les tunisiens et l’amour via internet: est-ce possible?

Les tunisiens et l’amour via internet: est-ce possible?

A peine dix ans, les sites de rencontres et les réseaux sociaux sont devenus les premiers espaces vers lesquels se tournent les célibataires qui veulent rompre avec la solitude. Sur les 3.025 milliards d’internautes à travers le monde, 2.060 sont actifs sur les réseaux sociaux, dont 1.040 milliards inscrits sur Facebook seul. Une chose est sure, cet univers virtuel multiplie les occasions de rencontres et d’affection. Mais qu’advient-il de ces couples qui se repèrent sur la toile ? Peut-on se fier à un compte Facebook ?

A l’époque de nos parents, les unions se forgeaient à travers les amis, la famille ou dans le milieu du travail. Aujourd’hui, avec un rythme de vie effréné, personne n’a plus le temps de faire des rencontres amoureuses. Ainsi, de plus en plus de tunisiens ont recours au monde virtuel pour trouver l’amour. Des sites comme Zwinti, TunisiaDating et Inshallah.com sont de plus en plus fréquentés par les jeunes adultes entre 25 et 35 ans. Netcharfoo, un site de rencontre 100% tunisien lancé en Juillet 2015 reprend le principe d’AdopteUnMec et donne aux femmes le pouvoir de choisir un homme à leurs gouts et fouiller entre les profils archétypes à la tunisienne ; le bad boy, le 7azar, le sahar, le geek ou le Weld 3ayla.

Slim Tebourbi, le jeune fondateur du site explique : « Netcharfoo propose un espace où la femme est le maître à bord dans une société qui ne lui laisse pas d’espace. Sur Netcharfoo, personne ne vient embêter une utilisatrice sans risquer de se faire bannir du site. Cela ouvre de nouvelles perspectives aux rencontres sur Internet.”

Il est important de noter que le concept des sites de rencontre est encore nouveau en Tunisie et qu’une grande majorité des couples qui naissent via Internet ont du mal à l’admettre à leur entourage. Samar 28 ans :

 «  On s’est connu grâce à un groupe sur Facebook. J’ai liké ses commentaires, il a liké les miens. Vite les discussions s’enchainaient et les conversations téléphoniques se succédaient. Aujourd’hui nous sommes mariés avec un bébé de six mois mais on a caché à notre entourage comment on s’est rencontré. On a créé une histoire fictive d’une soirée et d’un coup de foudre. Avouer qu’on s’est connu sur Facebook, c’est trop la honte ».

Internet reste le meilleur outil aujourd’hui de nouer des amitiés et élargir son cercle de connaissances mais on ne doit pas oublier que les réseaux sociaux, et Facebook en particulier, sont des terrains de jeu à piège. Parfois, une rencontre amoureuse sur Internet peut virer au cauchemar. Restez toujours vigilants

Rihab Hafidhi

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top