Now Reading
L’homosexualité en Tunisie, et si on en parlait ?

L’homosexualité en Tunisie, et si on en parlait ?

En Tunisie post révolutionnaire, celle du Printemps Arabe et celle du Prix Nobel de la Paix, toute une partie de la communauté est non seulement négligée par le système judiciaire et la société civile mais court aussi le risque de se retrouver derrière les barreaux. Alors que dans les sociétés occidentales, les homosexuels revendiquent leurs droits au mariage et à l’adoption, en Tunisie entre 60 et 70 homosexuels sont condamnés chaque année à des peines d’emprisonnement oscillant entre six mois et trois ans suivant l’article 230 du code pénal.

La société tunisienne est homophobe, qu’on se le dise. Les homosexuels et transgenres sont non seulement persécutés par la loi mais subissent aussi toutes sortes d’agressions et de menaces dans la rue ou sur les réseaux sociaux. Dans ce climat hostile, une mouvance de soutien s’efforce difficilement à se structurer. Des associations sont apparues, dont l’association Shams qui a fait beaucoup de polémiques ces derniers mois. Shams, qui lutte pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie, a obtenu son visa légal le 18 mai 2015. Attaquée pour « promouvoir des actes contre nature », l’association a été suspendue le 4 Janvier de cette année avant de gagner le procès contre le secrétaire général du gouvernement et reprendre ses activités mardi dernier.

Amnesty International a récemment recueilli des informations sur plusieurs cas d’homosexuels ayant été arrêtés, placés en détention et poursuivis entre 2009 et 2014. Certains témoignent avoir reçu des coups de pied dans la tête, des brûlures de cigarette et des menaces de mort en raison de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle. Or, bien souvent, la police a rejeté ou ignoré leurs plaintes.

L’homosexualité en Tunisie est une réalité que la société doit apprendre à admettre et à accepter. Plus on continue à nier son existence et à refuser toute sorte de dialogue, plus les répercutions seront graves.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top