Now Reading
L’Italie répond au terrorisme par la sécurite et la culture

L’Italie répond au terrorisme par la sécurite et la culture

Le président du Conseil italien , Matteo Renzi , connu pour son punch , son goût prononcé pour les réformes et sa volonté farouche de moderniser son pays vient d’apporter une réponse forte et originale à la menace terroriste .

Pour faire face à cette menace globale , Renzi a annoncé que l’Italie allait dépenser deux milliards d’euros , un milliard pour la sécurité et un milliard pour l’innovation et la culture . En bon tribun , il trouve toujours les bons mots pour convaincre : ” La pensée de l’Italie, qui résonne fortement à travers l’Europe et le monde, est la suivante : pour chaque euro supplémentaire investi dans la sécurité, il faut un euro de plus investi dans la culture”.

Le choix du lieu du discours n’est pas anodin . Il a choisi la salle des Horaces et des Curiaces située au Capitole , la mairie de Rome . C’est dans cette même salle que fut signé le 25 mars 1957 le Traité de Rome , traité instituant la Communauté économique européenne , acte fondateur de ce qui deviendra plus tard l’Union européenne .

” Ils détruisent les statues, nous voulons les casques bleus de la culture. Ils brûlent les livres, nous sommes ceux des bibliothèques. Ils imaginent la terreur, nous répondons avec la culture”, a encore déclaré Renzi qui a baptisé sa stratégie qu’il veut étendre au reste de l’Europe ” Pacte d’humanité ” . L’Italie consacrera concrètement un milliard d’euros pour la sécurité , un montant de 500 millions d’euros sera alloué à la cyber-sécurité et la modernisation des forces de police et 500 millions d’euros pour renforcer l’armée italienne . Quant au milliard d’euros consacré à l’innovation et à la culture , il sera réparti comme suit : 550 millions d’euros pour la rénovation urbaine et l’amélioration de la qualité de vie ; 250 millions afin d’offrir à chaque italien âgé de 18 ans ” une carte culture ” d’une valeur de 500 euros à dépenser en concerts , théâtres , visites de musées ou achats de livres ; 50 millions d’euros alloués aux bourses d’études et enfin l’État italien renonce à 150 millions d’euros de ressources fiscales afin de permettre aux citoyens de donner une part de leurs impôts à des associations culturelles .

L’exemple italien montre que sécurité et culture peuvent faire bon ménage pour lutter contre le terrorisme . La Tunisie devrait s’inspirer du ” Pacte d’humanité ” de Renzi afin de constituer ” des casques bleus de la culture ” . Rappelons qu’avant de devenir chef du gouvernement italien , Matteo Renzi fut maire de Florence , ville où naquit la Rennaissance qui s’étendra plus tard au reste de l’Europe . La culture restera toujours la meilleure réponse aux ennemis de la Civilisation .

 

Chedly Mamoghli

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top