Now Reading
Portrait: Mahmoud Sehili, le peintre tourmenté par la lumière

Portrait: Mahmoud Sehili, le peintre tourmenté par la lumière

“Ma mère a éduqué mon œil et mon père a éduqué mon oreille.

Si je n’avais pas été peintre, j’aurais été musicien.”

Capture

Mahmoud Sehili (محمود السهيلي), né le à Tunis et mort le  à 84 ans, est un artiste peintre tunisien. De 1949 à 1952 il fit des études à l’école des beaux arts de Tunis  , de 1953 à 1960 c’est à l’école nationale Supérieure des beaux arts de Paris où il a eu son diplôme .  Il deviendra professeur à l’école des beaux arts de Tunis  entre 1960 et 1980. Il a exposé à Washington, à New York, à Paris, à Milan, Londres, Maroc , Tunis etc.

D’un père pêcheur, passionné de musique, il a apprivoisé le luth. Par sa mère qui fabriquait des broderies et des tapis, il apprends les couleurs . Il passe son enfance dans le vieux Tunis et a été éduqué dans un milieu mystique de vieille souche arabe. Ses vacances sont rythmées par la Méditerranée, sur les plages de La Marsa, en banlieue Nord de la ville.

Sa mère croyait beaucoup en lui , persuadée de son talent, elle lui a donné les moyens de poursuive ses études à Paris.

Capture

Foucault , à l’occasion d’une exposition de Sehili écrit :  ” Ce qui m’intéresse dans la peinture de Sehili , c’est le contraste neutre des fonds clairs traités à la brosse et des éléments plastiques traités au couteau. Ces éléments sont les signes représentatifs des objets ou des formes, selon un vocabulaire classique dans la peinture, mais le fond clair fait circuler entre eux une lumière dont la fonction spatiale est très riche, puisque à la fois elle vient de l’extrême fond du tableau, lui  ouvre un espace intérieur et d’un autre côté elle circonscrit  la figure, l’enveloppe, la reprend la retire …”

Sehili et la musique . A chaque fois qu’un tableau lui résistait, il  le laissait dans un coin et remplaçait le pinceau par le plectre pour se mettre à jouer de la luth. Sehili a hérité de son père l’amour de la musique et du Malouf. La musique était pour lui le seul moyen d’échapper aux tourments de la création . Sehili était souvent angoissé, il ne lâchait une oeuvre que si il était satisfait, sauf qu’il ne l’était jamais. Sehili un peintre anxieux, rongé toute sa vie par l’angoisse de la création. Une des séries qui l’a fait le plus souffrir et celle inspirée du Soudan…

Résultat de recherche d'images pour "mahmoud sehili tableaux"

Résultat de recherche d'images pour "mahmoud sehili tableaux"

“J’ai toujours eu la folle impression d’avoir connu Mahmoud Sehili dans une préhistoire d’avant le calendrier des premiers rendez-vous, un hors-temps où me fait signe une bouille d’enfance, la sienne et la mienne, échappant aux écritures des bulletins de naissance. J’ai toujours su pourtant que le peintre qui s’avance vers la toile comme pour pincer tendrement la joue d’un gamin, j’ai toujours su que cet enfant, qui attend le geste tendre , n’était autre, derrière la virginité de la toile devenue miroir, que l’un ou l’autre des enfants que nous étions de toute éternité. “

Youssef Seddik, extrait du livre “Mahmoud Sehili” Editions Simpac

R.H

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top