Now Reading
Portrait satirique de la femme tunisienne

Portrait satirique de la femme tunisienne

Qu’elle soit brune, ou blonde (fausse blonde), rousse (fausse rousse) ou encore méchée la femme tunisienne est un phénomène qu’on aime !
Tant convoitée pour sa beauté, voilà en quelques lignes son portrait: de Dadou, à Nounou, de Michou, à Loulou, de Fafou à Chouchou, sans oublier Ayouta, Mariouma, Noussa et Chacha ! On vous aime beaucoup les filles, mais qu’est ce que vous vous compliquez la vie.

Notre tunisienne adorée c’est :

– Avoir un abonnement annuel brushing chez la hajema (sans ce, elle ne peut sortir de chez elle).
– Penser que parler français rend plus intéressante aux yeux de la société (encore faut-il bien le parler).
– Aller à un mariage dans l’espoir d’y rencontrer un gentil prince charmant fraichement diplômé (ou héritier) cherchant comme par hasard lui aussi la femme qu’il voudra marier.
– Le sport? Elle aime en parler,  juste pour montrer son corps gainé dans son nouveau survet (à un moment donné il va falloir s’y mettre de risque de ne plus pouvoir le porter).
– Critiquer une autre consoeur tellement elle aimerait lui ressembler (arrêtez de vous dénigrer vous êtes toutes sur un même pied d’égalité).
– Être capable d’annuler une soirée juste parce qu’elle ne se sent pas être au top de sa beauté.
– Se maquiller et faire un brushing avant d’aller se baigner (sachez que vous n’êtes belles qu’au naturel).
– Manger au ralenti, marcher comme dans un défilé ou encore parler en allongeant la fin de ses mots (belhakeuuhh ? ti yezziii, woohh(e) ! , ça va paeuu, y’a bliiideuuh, et le fameux mas9teuuk !).
– Faire la fine bouche au resto, et manger comme “Baloo”, se goinfrer, une fois rentrer chez elle après le diner (apres les sushis, tahricha lablabi).
– Prétendre ne pas croire aux histoires à l’eau de rose, mais attendra son prince charmant même à l’âge de 40 ans.
– Dire que les mecs tunisiens sont des machos et les critiquer, mais il n’y a qu’avec eux qu’elle voudra se marier.
– Adooooore voyager woh ! Paris, Milan Londres, Istanbul … Une vraie globe trotteuse li ikolek !
– Fondre pour l’accent libanais.
– Être au courant de toutes les histoires croustillantes des gens (C’est la base !).
– Ménage = Femme de ménage, Chauffeur= soit son copain, soit l’abonnement chez le taxiste de la houma, Banque = papati, papou ou encore papouné et scolarité rime avec profs particuliers (woh !).
– Daloula, mahboula, 3acheka, labessa , malgré ça on l’aime tous notre tounsseya.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top