Now Reading
Prendre le métro en Tunisie : bon plan ou galère ?

Prendre le métro en Tunisie : bon plan ou galère ?

La station de métro est tout un monde à part, celui d’un peuple qui souffre, qui peine en silence et qui subit et sombre dans l’impuissance.

Un long quai attend déjà pour acheter son ticket. Il y en a de toute catégorie : des jeunes et des moins jeunes, des femmes et des hommes, des étudiants et des lycéens, des chômeurs à la quête d’un boulot et des ouvriers qui rentrent du boulot, des mendiants et des pique-Pocket. Non loin de là, un vieil homme lit son journal, une belle femme qui tire son court tee-shirt de peur qu’on la drague, des jeunes filles qui critiquent la façon dont d’autres filles s’habillent, un jeune mec qui court pour rattraper son métro, des enfants qui embêtent leur maman pour qu’elle leur achète du « kaki », , une  jeune demoiselle qui s’accroche à son sac à main de peur qu’on ne le lui arrache… les histoires se différent mais tout le monde est dans la même situation attendant le métro. Voici que ce misérable s’arrête, les portes s’ouvrent et voila que toute une foule de personnes descend du métro, et d’autres se bousculent pour monter et avoir des places, comme s’ils partent au paradis !

transtu3

De part et d’autre, on ne voit que des visages blêmes, fatigués et crispés, des sourires incomplets, les nerfs tendus, les yeux gonflés et envieux, des soucis rigides, leur joie est une terre assoiffée et desséchée, tout le monde a peur de sourire, personne ne parle de peur qu’on le prenne pour un fou… C’est une tragédie sans réalisateur, un drame sans mot.

Le métro continue à avancer, celle-ci lit son roman, l’autre écoute sa musique forte en oubliant tout ce qui l’entoure, le bébé qui crie et sa maman qui n’arrive pas à le faire taire, les adolescents qui parlent à haute voix sans donner de l’importance aux autres, les fous rires des filles qui remplissent le métro, des regards qui se jettent à droite et à gauche, et puis soudainement tu entends : pousse toi un peu tu n’es pas seul dans le métro !

metro-citoyen-2

C’est dans le métro qu’on donne des câlins à des personnes inconnues, nous sommes obligés de surveiller nos sacs à mains et nos poches, et on est obligé de supporter les odeurs, et parfois une voix te vient de loin : tenez moi la porte !

 L’élément que je trouve très essentiel dans un métro « El 3orsa », notre vie est très reliée à ce dernier, celui qui ne sait pas faire son équilibre est foutu, nous sommes tous obligés à tenir ce « bâton » qu’on le veut ou pas !

Et la surprise c’est quand le métro tombe en panne et que le chauffeur te dise : désolé mais descendez prendre un autre métro !

C’est dans ce lieu que se peint la misère quotidienne de tout un peuple marginalisé.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top