Now Reading
Quand la police s’attaque au bisou

Quand la police s’attaque au bisou

Baisés volés dans la voiture, câlins timides ou interdiction de se coller à son petit-ami/petite amie, tel est le quotidien des couples en Tunisie.

Faites l’amour, pas la guerre, mais faîtes l’amour en toute discrétion. Ne vous tenez pas la main en public et ne vous embrassez pas au vu et au su de tout le monde au risque d’être lynchés par les regards haineux de la société ou ceux de la famille ou même par des policiers aux réactions imprévisibles.

Se cacher pour s’aimer est devenu une “tradition” pratiquement banale dans un pays qui prêche l’ouverture d’esprit.

Une commission, on ne sait pour quelle raison, s’est réuni un jour pour écrire deux articles de lois, les articles 226 et 226 bis du code pénal, qui vous plongent dans un flou juridique laissant croire que deux bouches qui se frôlent est un crime. Ainsi, “Est puni de six mois d’emprisonnement et d’une amende de mille dinars quiconque porte publiquement atteinte aux bonnes mœurs ou à la morale publique par le geste ou la parole ou gène intentionnellement autrui d’une façon qui porte atteinte à la pudeur.” Aussi, “Est puni de six mois d’emprisonnement et de quarante huit dinars d’amende, quiconque se sera, sciemment, rendu coupable d’outrage public à la pudeur” et devinez qui fait la loi dans nos rues ? Les policiers évidemment ! Ni vous ni moi, n’avons le droit de contester cette loi; si le policier en question, a envie d’appliquer la loi, il a tous les droits !

Qu’est ce que les “bonnes mœurs”? La loi tunisienne ne le sait pas. Ces deux mots non précis dans leur définition, permettent à la police la liberté d’en décider et à toutes les autorités juridiques de juger et de  condamner  le citoyen pour 30 secondes de tendresse.

Et si c’est certains d’entre vous, se sont vite tirés d’affaire en passant 10dt ou plus à un flic, d’autres se sont retrouvés au commissariat et même au tribunal. Toujours est-il, que pour certains couples, la peur de la prison est bien minime par rapport à celle des parents !

Partir en weekend avec son amoureux dans un hôtel, est tout aussi interdit évidemment ! Il arrive que la police tunisienne fasse des couples non mariés, sa priorité. Une irruption dans les chambres des clients, liste des clients single.. Le tout sans mandat de perquisition bien sûr !

Il semblerait donc, que faire profil bas est la meilleure solution pour éviter la traque policière !

Qu’il est beau ce pays où l’amour est presque ‘interdit’ !

 

 

 

 

Source d’inspiration :  HuffpostMaghreb

 

 

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top