Now Reading
Les réfugiés les autres victimes de l’attentat à Paris

Les réfugiés les autres victimes de l’attentat à Paris

Les images de réfugiés ne touchent plus,  elles sont perdues dans la toile , elles sont dans un coin de notre tête, que sont-ils devenus ces réfugiés? personne ne sait . Ils étaient victimes, aujourd’hui ils sont bourreaux.

Mslam, 24 ans : “Fuck terrorism”

Installé à Eberbach (Allemagne), Mslam a écrit à un journaliste de France télévision, samedi 14 novembre. “Je suis désolé pour ce qui s’est passé à Paris. J’espère que tu vas bien, ainsi que ta famille et des amis. On a peur pour toi. Ne crois pas que l’Islam nous ordonne de tuer des gens. 80% des Syriens sont musulmans et l’Etat islamique en tue tous les jours, développe-t-il, avant de lâcher : “Fuck terrorism” (“J’emmerde le terrorisme”).

Le lendemain, sur Facebook, le jeune homme s’est adressé à l’ensemble des Français. “Imaginez que ce qui s’est passé vendredi se passe tous les jours en Syrie. C’est pour ça que nous avons quitté notre pays”, écrit-il.

Après la terreur du vendredi 13, Alep s’est invitée à Paris, Bagdad s’est invitée à Paris, au lieu d’ouvrir les bras encore plus, les pays se referment sur eux, l’Allemagne recule sur sa politique d’accueil, au cours du G20, demandant la relocalisation des réfugiés.

Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays les plus riches ont appelé lundi l’ensemble des pays de la planète à contribuer à la gestion de la crise des migrants:

“Nous appelons tous les Etats à contribuer à répondre à cette crise et à partager le fardeau qui y est lié, notamment par la relocalisation des réfugiés, les droits d’entrée humanitaire, l’aide humanitaire”, indique la déclaration du G20.

 

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top