Now Reading
Rencontrez l’Humanité à travers les photos de Zied Ben Romdhane

Rencontrez l’Humanité à travers les photos de Zied Ben Romdhane

Enfant fragile de 1m80 , souriant et souvent occupé même quand il n’a rien à faire. Plongé dans son écran d’ordinateur à regarder ses centaines de prises ou à chercher où partir, voici le portrait d’un humaniste surprenant, d’un noir et blanc  à la Zalgado et d’une empreinte qui se révèle peu à peu . 

Pas surprenant de voir ses photographies publiées dans le préstigieux  Washington Post.  Si aujourd’hui le débat  sur la perception que peut avoir le  néophyte sur l’art, et la désorientation qui en découle est devenu sujet à polémique, Ben Romdhane pourrait mettre tout le monde d’accord sur un point  : tout dépend de l’esprit avec lequel cet art est réalisé .

Le point fort de Zied Ben Romdhane c’est qu’il arrive à créer un lien entre celui qui regarde et le sujet, d’où l’humanise viscérale qui se dégage de son travail et des thématiques qu’il aborde . Il pourrait photographier le dernier des salauds  on pourrait avoir de l’affection, une attache ou même une certaine intimité avec le personnage  .

L’évolution du photographe saute aux yeux,  pour ceux qui ont vu son travail dés le début  les mises en scène et la composition se purifient, le noir et blanc est détaillé , ondulé , plus vivant.

Capture

Zied Ben Romdhane "Les enfants de la lune"
Zied Ben Romdhane
“Les enfants de la lune”

L’être redevient le centre du monde 

Il y eut un temps, vous le savez, où l’homme s’imaginait la terre placée au centre de l’univers, il pensait que les étoiles, le soleil, la lune tournaient pour lui, jusqu’à cette révélation bouleversante : il n’est pas le centre de l’univers.  Z.B.R , le remet au centre de la terre , au centre de ses obsessions . L’Homme d’ici et d’ailleurs, sans nom, sans identité, comme dans le film Human devient votre ami, devient l’autre.  Il est là, il vous regarde dans les yeux, ou bien c’est vous qui l’observez.

Comment ne pas résumer l’univers à cette petite fille yéménite? La grandeur de sa petite taille , derrière elle une profondeur onirique, comme une reine réincarnée …L’air au-dessus de sa tête , elle n’est rien face à tout cet espace, mais cet espace ne serait rien sans elle .

Zied-Ben-Romdhane_work_566294df1830e

Ombre et lumière. Un photographe doué sait se servir de l’obscurité, il ne la fuit pas.  Dans la série ” Les enfants de la Lune”, un exercice difficile , puisque les sujets ne pouvaient pas accéder à la lumière à cause de leur maladie ,  Ben Romdhane fait de cet handicap du corps et de la technique un atout d’écriture. Sur cet prise on voit la petite Farah choisir la robe qu’elle mettra, dans ce monde privé de lumière, ironiquement c’est cette même lumière qui l’habille .

04-Farah (26) chooses what to wear before going out for a coffee at the end of the day.
04-Farah (26) chooses what to wear before going out for a coffee at the end of the day.

Certaines photos restent d’un esthétisme exacerbé, par des effets de style surconsommés, néanmoins elles ont cette force de capturer une rareté , comme cette photo ci dessous .

598746_542137662470815_442917139_n

Rym Had

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top