Now Reading
Sabri Ben Mlouka : Quand l’objectif apprivoise le mystère

Sabri Ben Mlouka : Quand l’objectif apprivoise le mystère

Le mystère des femmes… Voici un sujet qui en aura tourmenté plus d’un, et ce, depuis la nuit des temps. Un sujet tout aussi inspirant pour les artistes, portes paroles et messagers de l’esprit humain. Sabri ben Mlouka, photographe tunisien autodidacte, n’a pas fait exception à la règle. Mais il a fait de cette règle une exception.

“Les femmes sont faites pour être aimées et non pas pour être comprises”, disait Oscar Wilde.
Mais pourquoi ne pas faire les deux ? En parcourant les photos du jeune photographe, prises aux quatre coins du monde, l’espace temps ne semble être présent que pour garantir un effet lumineux secondaire, dans un cadre minimaliste, qui n’a de cesse que de mettre le sujet en avant.

Les femmes de Sabri, car oui, on a l’impression que le photographe a su posséder une partie jamais dévoilée et hautement quêtée de ces femmes-là, sont pour la plupart exposées à nu, au sens propre et figuré. Sans fioritures, sans excès, toujours fugitives sans jamais toucher la limite extrême du mystère percé. Une délicieuse chimère sous des lumières exaltées, un clair-obscur qui souligne des formes sans jamais trop les dévoiler et le plaisir suave d’une sensualité touchée, mais jamais retouchée.
Pour prévaloir l’authenticité des photos, pas de studio de photographe professionnel, pas de lumière artificielle. Sabri mise sur le naturel, des moments vrais figés et capturés lors de ses divers voyages en Europe, en Asie et de séances photos improvisées dans son appartement à Tunis, sans artifice aucun et sans recours à trop de technicité.

Qui osera prétendre que l’apprentissage autodidacte ne paie pas lorsqu’il est alimenté par la passion ?

De ce point de vue là, on peut aussi dire qu’il s’agit d’une première dans le domaine de la photo en Tunisie, de part le style, la façon de procéder ou encore l’approche, la manière de traiter son sujet et le fait de tout miser sur le naturel.
Un nouveau concept de photographie free-style, sans réel encadrement ni règles imposées, pas trop de technicité mais beaucoup de sensitivité, une liberté d’expression et d’action qui laisse une porte ouverte à un univers qu’on ne peut jusqu’à présent attribuer qu’à l’artiste lui-même mais qui sera peut-être précurseur d’un nouveau genre dans la photographie d’art tunisienne.

Le photographe dédie son art à toutes les femmes, une hymne à leur plus bel atout : leur présence.

Site web : www.sabri-benmlouka.com
Facebook : https://www.facebook.com/sbenmlouka

Représentant exclusif : Hajer Azzouz / La maison de la plage

Par : Azza Saadi

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top