Now Reading
Said Aidi: Le ministre de l’année ?

Said Aidi: Le ministre de l’année ?

Said Aidi, ministre de la santé

Parfois il faut savoir mettre au devant de la scène les hommes et les femmes, qui en plus de faire leur travail, le font avec conscience. N’en déplaise aux accros de la critique sauvage, il y a dans les coulisses du pouvoir, un homme qui se fait remarquer par ses actions.

Il fut d’abord ministre de l’emploi et de la formation professionnelle sous le gouvernement d’union nationale, aujourd’hui il est en charge du secteur de la santé publique. Saïd Aidi homme discret, les mains toujours jointes et une voix posée, ministre en exercice depuis février 2015, sous le gouvernement de Habib Essid.

Saïd Aidi s’est distingué par une bonne vieille méthode: « la visite surprise ». Entre juillet et août plus d’une trentaine de visites d’hôpitaux à travers tout le pays. Le ministre a inauguré une vraie chasse aux sorcières, exemple à Sfax, lors d’une visite à l’hôpital universitaire Hédi Chaker suivie d’une autre à l’hôpital universitaire Habib Bourguiba. Il découvrit dans ces lieux la réalité de l’hygiène et du laisser aller dans les bâtiments hospitaliers. Le limogeage des responsables travaillant dans ces hôpitaux ne s’est pas fait attendre. La réaction de l’opinion publique non plus, beaucoup d’encouragement, la page Facebook du ministère de la santé publique est devenue un vrai rapport de l’état des hôpitaux à travers le pays, les tunisiens y mettent des photos, décrivent l’état du matériels et les conditions de travail dans leurs régions.

Il est rare de voir une collaboration entre citoyens et ministère naître aussi spontanément, un vrai labo de travail sur les réseaux sociaux a vu le jour.

 

Sousse et Bardo, deux tragédies nationales à quelques semaines d’intervalles. L’intervention de Saïd Aidi sur CNN après l’attentat du 26 Juin à Sousse, s’est distinguée par le contrôle des propos et la mesure des annonces. Surprenant au vue des échecs qu’il a eu dans l’exercice de prise de parole. Une faiblesse qui a même inquiété Nidaa Touness en campagne électorale. Said Aidi n’est pas un grand orateur ni un homme politique charismatique, il se défend en disant qu’il est contre « la politique spectacle ». N’empêche ses limogeages à tour de bras ont fait couler beaucoup d’encre. Est-ce enfin de compte une stratégie de communication politique ? Quelles sont les aspirations de cet homme qui a su prendre le train en marche de Nidaa Touness pendant les dernières élections ?

© T.H

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top