Now Reading
SMS : les 7 règles à respecter

SMS : les 7 règles à respecter

Ahhhh le SMS, un outil bien banal à première vu… Ce mode de communication censé nous simplifier la vie n’est finalement pas si facile que ça à gérer (qui n’a jamais ressenti avoir fait une bourde en envoyant un SMS ?).  Oui, envoyer un texto demeure une tâche ardue, source potentielle d’embarras et de confusion.

Pour vous, voici les 7 règles à respecter pour éviter le pire.

1) Il faut que votre message ai un sens 

C’est bien la 1ère règle à respecter ! Cela peut sembler évident a priori, mais l’évidence c’est comme l’élégance: ça se dissout avec l’alcool. Qui n’a jamais fait de bêtises en envoyant à 3h du matin, dans un état d’ébriété dont il ne vaut mieux pas parler, un SMS vide de sens à son ex ! Alors un seul conseil relisez vous ! Et sachez que même bourré vous réussirez à vous rendre compte que “je susis au plaayebh viensspz meeo cherdcher, jeeoezaz pedud pazzzsq confureez” n’est pas compréhensible, et que vous seul pouvez décrypter votre message.

2) Méfiez-vous du correcteur orthographique, il peut vous jouer de mauvais tours 

Ah ce maudit correcteur présent sur nos smartphones pour corriger automatiquement toutes nos erreurs et fautes de frappes. Et très souvent, il fait preuve d’un esprit assez tordu, pour ne pas dire malsain…Evidemment, en général il est trop tard pour faire marche arrière, puisque, après avoir tapé notre texto à la va-vite,sans le relire et après avoir appuyé sur Envoyer, c’est là qu’on se rend compte de l’erreur ! Bon, on avoue, on préfère quand c’est l’autre qui se trompe !

 

3) Ne ponctuez pas trop votre SMS 

La ponctuation, ça peut faire peur aux gens. Parce qu’un signe de ponctuation témoigne d’une humeur. Par exemple, si vous écrivez “Oui !”, vous exprimez une satisfaction plus grande qu’en écrivant ” oui “. C’est plus un “Oui je suis super excitée”. Alors on évite le “Oui !” quand la personne qui vous plait vous propose un rendez-vous.   Plus il y a de signes de ponctuation, plus votre humeur semble intense. Par exemple, si vous écrivez  “Hey !!!! Salut ! Ça va ?? Twahachtek, ça fait trop longtemps !!”, votre interlocuteur lira probablement quelque chose comme : “J’adore tellement t’envoyer des textos que je vais me faire pipi dessus ” ou même “J’attend ta réponse avec impatience, va-y répond moi, tout de suite”.

4) En parlant de ponctuation, sachez comprendre la signification des points de suspensions

Et oui, les points de suspension ont souvent une valeur sexuelle. Très souvent. La plus part du temps même. Non, sérieusement : très souvent. Si vous écrivez à Mehrez, votre collègue (un peu pervers sur les bords)  “Regarde tes mails, je viens de t’envoyer le fichier…”, il traduira par “Je viens de t’envoyer le fichier et je tiens également à t’informer que je ne porte pas de culotte”. Donc les points de suspensions, on évite (à moins que vous ne vouliez vraiment faire passer un message à Mehrez ? Noooon, impossible quand même !). Bref, en gros, les points de suspension dans les textos restent quand même une forme de ponctuation très mystérieuse. On imagine toujours des sous-entendus. Alors on sait avec qui les utiliser…

5) Vérifiez le destinataire avant d’envoyer un message 

Si Mohamed, l’autre collègue pervers du service financier (oui il y en a pleins !)  se pointe à votre bureau avec un regard charmeur ( ou plutôt pensant avoir le regard charmeur), et l’air de dire “Alors c’est pour quand ma belle?” évidemment, vous allez lui fermer la porte au nez. Mais rien ne sert ensuite d’attendre la réponse de Mohamed, votre vrai boyfriend… Il n’a probablement jamais reçu votre texto.  VÉRIFIEZ LE DESTINATAIRE, on le répète, sinon vous serez sujets à des situations pour le moins embarrassantes comme penser envoyer à sa meilleure amie “Ouh, Karim m’a rappelé, quel pot de colle celui là”, mais l’envoyer en réalité au dit Karim (en passant, désolé à tous les Karim !). Ou envoyer un message à votre père “tu me manques bébé j’ai hâte d’être dans tes bras”, OUPPSS !

6) Ne pas envoyer 50 SMS sans réponses à la suite 

Envoyer un message, ce n’est pas comme envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception. Les gens ont le droit de ne pas vous répondre. Conséquemment, ça ne sert à rien d’insister. La seule chose que vous allez réussir à faire, c’est vous énerver d’avantage et passer pour un(e) psychopathe aux yeux de votre interlocuteur !

Texto 1 : Coucou, on se voit après ?
Texto 2 : Alors ?
Texto 3 : Allo !
Texto 4 : Qu’est-ce qu’il y a ? Pourquoi tu réponds pas ?
Texto 5 : RÉPOND ! j’ai vraiment besoin de te parler…

Texto 6 : Tu commences à m’énerver !
Texto 7 : Oublie moi, je te déteste !

7) Pas de formules épistolaires pour les SMS 

Il y a ceux qui sont nés à l’ère du mobile. Il y a ceux qui se souviennent des téléphones fixes de leur enfance ou de leur adolescence. Et il y a ceux pour qui, proportionnellement à la durée de leur vie, le portable est une invention extrêmement récente. Nos grands-mères par exemple. Tout d’abord, je tiens à insister sur le fait qu’avoir appris à envoyer des textos relève de l’exploit pour ces dernières : alors STANDING OVATION à nos mamies accros aux textos !  Mais pour qu’elles soient encore plus à la page, on leur conseille d’éviter les formules épistolaires. Non, on ne termine pas un SMS par «tendresses», «bon baisers» ou «bien à toi»…

 

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top