Now Reading
Tunis autrement : l’Urbex par Mourad Ben Cheikh Ahmed

Tunis autrement : l’Urbex par Mourad Ben Cheikh Ahmed

Des ruelles pavées et délabrées de Tunis, aux portes dégondées des maisons abandonnées jusqu’aux failles qui jalonnent un immeuble datant de l’époque coloniale, l’exploration urbaine, est cette passion qui vous pousse à plonger dans les tréfonds de l’histoire d’une ville, celle des lieux abandonnés ou presque.

Le point d’émergence d’un réel intérêt pour l’exploration urbaine se situe dans les années 1990. L’appellation « Exploration Urbaine », abrégée parfois par « Urbex », nous vient de l’explorateur Jeff Chapman alias « Ninjalicious ».
En Tunisie, ce mouvement est encore à son état embryonnaire. Découvrir et explorer les sites désertés, désaffectés, cachés, et parfois même hantés par des âmes errantes, l’explorateur urbain Mourad Ben Cheikh Ahmed Alias Dismalden  capte l’atmosphère du lieu en s’irriguant de la sève ancestrale de Tunis et de ses environs.

A l’affût d’un coin désenchanté, d’une ruelle sombre aux lueurs d’antan mais aussi de ce petit quelque chose duquel jaillit une histoire, notre Urbexer national survole la ville en quête des vestiges du passé. Le présent discordant l’enchante tout autant. Il y trouve non seulement la trace d’un passage des hommes mais aussi le reliquat de la nature qui prend le dessus spontanément.

Dans le “Génie du Christianisme”, Chateaubriand en disait long sur l’universalité des ruines et la passion forcenée qui défit le temps en apprivoisant le lieu ; « Tous les hommes ont un secret attrait pour les ruines. Ce sentiment tient à la fragilité de notre nature, à une conformité secrète entre ces monuments détruits et la rapidité de notre existence. »
Dismalden, en cherchant à immortaliser l’ombre des choses, saisit l’empreinte du temps, la bouscule et la pourchasse. Au delà de photographier, ce jeune homme met de la vie dans la vie, à cheval entre ce clair-obscure de Tunis et l’absence-présence de la citadinité, urbexer pour lui rimerait avec dénicher.

Loin des lieux carte-postalesques et armé de sa sensibilité avant son appareille photo, qui fut une option ultérieure, Mourad Ben Cheikh Ahmed part à la chasse des espaces atypiques en défiant un environnement indomptable.

Pour découvrir le monde de Mourad Ben Cheikh Ahmed  c’est ici !

©Rue sidi kadous, Tunis

jardin-suspendu

©Jardin suspendu, Tunis

trash

©Trash, Tunis

14925251_10155340173399045_5403978084949166013_n

©Les oubliés, Tunis

14938237_10155319505124045_474670066102198865_n

 ©Zan9a, ruelle délabrée, Tunis

sabbat-el-dhlem

©Sabbat El dhlem, Clair-obscure, Tunis

landline-box

©Landline box, Tunis

rooftop-medina

©Toit/Rooftop, Tunis

F.B.A

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top