Now Reading
TUNISIE, Assemblée : Elle subit une violente remontrance pour avoir parlé en français (Vidéo)

TUNISIE, Assemblée : Elle subit une violente remontrance pour avoir parlé en français (Vidéo)

Mercredi 2 décembre, la séance du soir n’était pas de tout repos à l’Assemblée des représentants du peuple (ARP). Invités à examiner le budget du ministère de l’Environnement, les députés, dont Olfa Soukri Cherif (Nidaa Tounes) ont pris la parole tour à tour pour s’exprimer sur le sujet.

Cependant, l’intervention de cette dernière lui a valu une violente remontrance de la part du député Ahmed Seddik (Front Populaire), qui lui a fermement reproché de s’être exprimée en français (en partie seulement). En effet, la député, visiblement plus à l’aise dans la langue de Molière, a utilisé tour à tour l’arabe et le français pour s’adresser à l’assemblée.

Un comportement qui n’est pas inédit (ni choquant d’ailleurs, puisqu’une certaine frange de la population tunisienne parle souvent dans un mélange français/arabe), surtout que d’autres avant elles à l’Assemblée Constituante s’exprimaient parfois en français, dont la célèbre député Karima Souid (Massar). Mais visiblement, ce n’est pas du goût de Ahmed Seddik. « C’est inadmissible, on n’est pas au parlement européen », a-t-il protesté, avant de s’en prendre à certains députés qui « se disent jaloux envers la langue arabe d’être restés silencieux ».

L’intervention de Olfa Soukri Cherif (Nidaa Tounes)


Celle de Ahmed Seddik (Front Populaire)

 

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top