Now Reading
Tunisie: L’arnaque des ambassades pour le visa Schengen !

Tunisie: L’arnaque des ambassades pour le visa Schengen !

C’est Nawaat qui vient de publier aujourd’hui un article surprenant sur les arnaques des ambassades concernant le visa Schengen , spécialement pour les étudiants, le témoignage affirme à l’aide des textes du règlement  concernant le visa les abus que subissent les étudiants ou les demandeurs de stage dans un pays européen :

Sachez que même si l’ambassade coopère avec les prestataires de service comme TLS contact, il vous est possible d’introduire une demande de visa directement auprès de l’ambassade. Vous épargnerez 40% des frais, encaissés par les prestataires de service, pour tout demandeur de visa. Peu importe que vous soyez étudiant ou non.
conformément à l’article 17 du règlement CE n 810 de 2009.

Lorsqu’un état membre a décidé de coopérer avec un prestataire de services extérieur, il devrait maintenir la possibilité, pour tous les demandeurs, de déposer directement une demande auprès de ses représentations diplomatiques ou consulaires.

TLS n’est donc pas indispensable pour une demande de visa comme il est stipulé dans l’article 17 , mais plus encore:

Sachez également que si vous êtes étudiant et que vous voyagez pour poursuivre des études ou pour un stage, vous êtes exemptés des frais de visa. Conformément à l’article 16 du règlement CE n 810 de 2009.
« 4. Les demandeurs suivants sont exemptés du paiement des droits de visa:
b) les écoliers, les étudiants, les étudiants de troisième cycle et les enseignants accompagnateurs qui entreprennent des séjours d’études ou à but éducatif;
c) les chercheurs ressortissants de pays tiers se déplaçant à des fins de recherche scientifique (…) »

et pour finir , dans cette partie de l’article de Nawaat , le témoignage continue

L’ambassade de Belgique m’a refusé abusivement un visa court séjour pour un stage de recherche sous prétexte que :

1) Je n’avais pas assez de ressources. L’ambassade m’a requis la somme de 8550 euros pour un séjour de 90 jours alors que pour un étudiant cette somme est de 620 euros/mois et même si j’ai fourni à l’ambassade une réservation au foyer universitaire avec un loyer de 270 euros/mois.
2) L’ambassade a jugé que la lettre d’invitation signée par le directeur de recherche en Belgique n’était pas suffisante et m’a exigé une convention d’accueil alors que d’après les textes officiels une convention d’accueil n’est requise que pour des séjours supérieurs à 3 mois.

3) L’ambassade a considéré qu’elle ne pouvait pas garantir que j’allais partir avant que mon visa ne soit expiré même si je lui ai fourni une réservation pour le billet d’avion de retour.

source: Nawaat

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top