Now Reading
[VIDEO] Pérou : Un rider tunisien filme son crash sur un volcan à plus de 50 km/h

[VIDEO] Pérou : Un rider tunisien filme son crash sur un volcan à plus de 50 km/h

Le 22 juin 2015, Kerim Bouzouita, anthropologue tunisien, décidait de relever les défis de l’Amérique du Sud avec un trip : Pérou, Bolivie, Chili.

La première étape était le Pérou et la région volcanique d’Arequipa dans le sud du pays.

Le Nevado Chachani est un volcan légendaire. La voix du sommet n’a été ouverte qu’en 2015, et un seul rider a tenté la descente depuis le sommet à 6000 mètres.

“Quelques riders on fait la descente du camp de base à 3500 mètres, mais le défi réel était de battre le record de descente sur les 6000 mètres”, explique Kerim. “A cette altitude, on arrive à peine à respirer à cause du manque d’oxygène”.

Kerim, accompagné de l’un des meilleurs riders canadiens, s’est attaqué à la descente : “Nous courions le chrono pour battre le record du rider australien, mais ça ne s’est pas très bien terminé pour les deux”, confie le Tunisien. “Le rider canadien s’est perdu en route, nous avons dû le chercher pendant 8 heures. Pour ma part, à 3500 mètres d’altitude, mes freins ont lâché et je me suis crashé à plus de 50 km/h”.

A la suite de sa chute, Kerim s’est retrouvé l’épaule gauche brisée et disloquée. Comme ils étaient dans une région reculée du pays, le seul secours disponible était un chaman. Au bout d’une heure de torture pour remettre l’épaule à sa place, le guérisseur a lâché prise.

“Le lendemain, je suis allé dans une sorte d’hospice de fortune
et la radiographie a révélé la fracture de l’épaule. Une fracture déplacée
qui nécessitait une lourde opération chirurgicale. Je me suis débrouillé pour regagner la ville d’Arequipa, puis la capitale : Lima.
Et après une semaine, je suis rentré à Tunis où j’ai été opéré. Douze clous de Titane pour me remettre l’épaule à sa place
et un an de rééducation et de musculation pour en regagner son usage complet”, raconte le rider tunisien.

Malgré son accident à l’épaule, Kerim Bouzouita ne baisse pas les bras. Sa prochaine destination sera la voie la plus dangereuse au Monde : la route de la Mort sur les hauteurs du nord de la Bolivie.

S.M.

Facebook Comments


All Rights Reserved © 2020 Wepost Magazine. Made with Love By WEBIWEBI STUDIO.

Scroll To Top